« Da Vinci Code » : Un film décevant que les Eglises n’ont pas à craindre

Selon « Signis », Association catholique mondiale pour la communication

| 924 clics

ROME, Mercredi 17 mai 2006 (ZENIT.org) – « Un film décevant que les Eglises n’ont pas à craindre ». C’est le commentaire qu’a fait Signis, Association catholique mondiale pour la communication, après avoir vu le film « Da Vinci Code » à Cannes, aujourd’hui, jour de son inauguration.



Dans un communiqué publié ce mercredi, Signis déclare : « Beaucoup de bruit pour pas grand-chose... De nombreux chrétiens de toutes sensibilités s’étaient inquiétés de la sortie du film Da Vinci Codede Ron Howard, d’après le roman de Dan Brown. Or, loin d’être un chef d’œuvre, ce film n’est qu’un simple divertissement populaire. Si la première partie est un entraînant jeu de piste, le verbiage et les rebondissements poussifs de la seconde décevront de nombreux cinéphiles ».

« Il ne faut jamais avoir peur d’un film, qui n’est qu’une fiction et une œuvre personnelle ou commerciale. Alors que le roman faisait croire à la véracité de certaines thèses douteuses, voire abracadabrantes, le film se veut plus consensuel et heurtera moins le public chrétien. Les scénaristes ont d’ailleurs ajouté un nombre impressionnant de bémols mettant en doute les thèses les plus sulfureuses du livre contre l’Eglise, la divinité de Jésus, la place de Marie Madeleine ou encore l’Opus Dei », explique le communiqué.

« Le battage médiatique qui a accompagné la sortie du roman et précédé celle du film a montré l’énorme impact des campagnes de promotion sur le grand public. On peut d’ailleurs souhaiter que les Eglises profitent de cet impact pour expliquer les fondements théologiques de la foi et de l’espérance chrétiennes », conclut Signis.