Dans l’Eglise, autorité et hiérarchie sont un service, rappelle le pape

Catéchèse de Benoît XVI sur le gouvernement sacerdotal

| 2071 clics

ROME, Mercredi 26 mai 2010 (ZENIT.org) - Dans l'Eglise, autorité et hiérarchie sont un « service d'amour », a rappelé Benoît XVI lors de sa catéchèse du mercredi consacrée à la troisième des charges sacerdotales : le gouvernement. Il a précisé que gouverner, pour un pasteur, « c'est former le Christ dans les cœurs des chrétiens ».

Le pape a ainsi conclu une série de catéchèses consacrées à l'Année sacerdotale. Benoît XVI a déjà traité des deux autres charges sacerdotales : enseigner et sanctifier. Il avait traité la question de l'enseignement dans sa catéchèse du 16 avril dernier (cf. Zenit du 16 avril 2010), et de la sanctification le 5 mai 2010 (cf. Zenit du 5 mai 2010).

Le pape a lui-même annoncé qu'il concluait aujourd'hui sa « catéchèse sur les trois fonctions spécifiques du prêtre » en parlant du « pouvoir de gouvernement ».

« Exercée en référence au Transcendant, l'autorité pour les chrétiens est le reflet de l'Unique Bien suprême qui est Dieu », a souligné le pape qui a ensuite cité saint Augustin : « Paître le troupeau du Seigneur doit être un service d'amour ».

« Voilà la loi suprême pour tout ministre de Dieu ! », a insisté le pape.

Il a ensuite indiqué la condition d'un tel service : « Être pasteur selon le cœur de Dieu requiert une rencontre personnelle et constante avec le Seigneur, une connaissance profonde de sa Personne, une adhésion à sa volonté ».

Il a souligné aussi la conséquence de cette « docilité » du prêtre : « De la docilité du prêtre au Christ dépend la docilité du troupeau au Pasteur ».

Ce service, a ajouté le pape, implique le don de soi : « L'autorité est un service vécu dans l'Église par le don total de soi-même pour la sanctification du troupeau ».

Mais cela dépasse les forces humaines, et par conséquent, le pape précise comment le Christ soutient ses prêtres et les conforme à lui-même : « Pour remplir ce ministère, le prêtre doit puiser ses forces dans le Christ seul, le vrai modèle par son humble service d'amour exprimé dans le lavement des pieds et par sa royauté qui culmine sur la Croix. »

Le pape a adressé cette exhortation aux prêtres et donc aux évêques : « Chers prêtres, gouverner c'est former le Christ dans les cœurs des chrétiens. N'ayez pas peur de conduire au Christ le troupeau qui vous est confié en étant vous-mêmes des modèles pour tous ».

Le pape a renouvelé son invitation « aux prochaines célébrations qui concluront l'Année sacerdotale », qui auront lieu à Rome les 9, 10 et 11 juin, sous l'égide de la Congrégation romaine pour le clergé. Tous les renseignements se trouvent sur le site de l'Année sacerdotale : Annus Sacerdotalis.

Enfin, le pape a demandé la prière des catholiques pour lui-même, les prêtres et les évêques : « Quant à vous chers frères et sœurs, puissiez-vous prier pour le Successeur de Pierre qui a la mission spécifique de gouverner l'Église, ainsi que pour vos Évêques et vos prêtres ».

Anita S. Bourdin