Dans la douleur, Job se tourne vers Dieu

Paroles de Benoît XVI après l'angélus

| 1540 clics

ROME, dimanche  5 février 2012 (ZENIT.org) – « Dans la douleur, Job se tourne vers Dieu», a fait observer Benoît XVI après la prière de l’angélus, ce dimanche 5 février.

Aux francophones venus prier l’angélus avec lui et tous ceux qui suivent ce rendez-vous hebdomadaire place Saint-Pierre, à la télévision et à la radio, le pape a rappelé la célébration samedi prochain, 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes et Journée mondiale du malade.

« Dans la première lecture de ce dimanche nous voyons que Job a expérimenté dans sa chair la souffrance », a-t-il dit. Mais bien que « vivant dans la douleur et l’abandon des siens et de ses amis », a-t-il relevé, «  il ne se révolte pas », «  il se tourne vers Dieu ».

Rappelant que Jésus lui aussi, « face à sa propre souffrance et à celle des hommes, se plonge dans la prière », Benoît XVIa demandé de prier pour que Notre-Dame de Lourdes et Sainte Bernadette nous aident à découvrir que « le véritable bonheur n’existe qu’en Dieu ».

A l'occasion de la XXe Journée mondiale du malade, le pape a adressé un message spécial, comme chaque année, aux malades du monde entier et à ceux qui leurs sont proches, sur le thème des « sacrements de la guérison » : les sacrements de la Pénitence et de la réconciliation, le sacrement de l'Onction des malades, et l'Eucharistie (cf. Zenit du 26 janvier 2012, http://www.zenit.org/article-29994?l=french).

Ce message a pour thème : « Relève-toi, va ; ta foi t’a sauvé » (Lc 17,19).
« Ce sacrement mérite aujourd’hui une plus grande considération, aussi bien dans la réflexion théologique que dans l’action pastorale auprès des malades », écrit Benoît XVI à propos de l’onction des malades.

Le pape y évoque aussi le lien entre la Journée mondiale du malade et l’Année de la foi. A ce propos, Mgr Jean-Marie Mupendawatu annonce à Zenit que son dicastère va promouvoir pour l’Année de la foi des moments d’adoration eucharistique, avec la présence des reliques de saint Pio de Pietrelcina, fondateur de cet hôpital ultra-moderne qu'est « La maison du soulagement de la souffrance », à San Giovanni Rotondo, et du bienheureux Jean-Paul II, pour favoriser aussi la connaissance de son message aux malades et sur le sens que le baptisé peut donner à sa souffrance, car il a le pouvoir de transformer ce mal en amour.



Un pèlerinage en Terre Sainte est également en projet pour l’Année de la Foi, pour le personnel médical, pour fortifier la foi au contact des lieux où le Christ a vécu, précise Mgr Mupendawatu.



Dans ce message, Benoît XVI a également des paroles pour les familles et le personnel médical, les bénévoles qui visitent les malades : « À tous ceux qui travaillent dans le monde de la santé, comme aussi aux familles qui voient dans leurs proches le visage souffrant du Seigneur Jésus, je renouvelle mes remerciements et ceux de l’Église parce que par leur compétence professionnelle et dans le silence, souvent sans même mentionner le nom du Christ, ils Le manifestent concrètement ».