Dans le ministère de Pierre, la faiblesse de l’homme et la force de Dieu

Homélie pour la solennité des saints apôtres Pierre et Paul

| 631 clics

ROME, Vendredi 30 juin 2006 (ZENIT.org) – « Dans le ministère de Pierre se révèle la faiblesse de l’homme mais aussi la force de Dieu », expliquait le pape Benoît XVI dans son homélie lors de la messe de la solennité des saints apôtres Pierre et Paul, jeudi, en la basilique Saint-Pierre.



Le pape avait évoqué la tempête essuyée par la « petite barque de Pierre »: « Et la petite barque de Pierre est encore sans cesse secouée par le vent des idéologies, dont les eaux pénètrent dans la barque et semblent la condamner à couler. Et c'est justement dans l'Eglise souffrante que le Christ est victorieux. Malgré tout, la foi en Lui reprend toujours force ».

« Le Seigneur reste dans sa barque, le navire de l'Eglise. Ainsi, également dans le ministère de Pierre se révèle d'une part la faiblesse de ce qui est propre à l'homme, mais également la force de Dieu; c'est justement dans la faiblesse des hommes que le Seigneur manifeste sa force ».

Le pape avait évoqué le ministère de Pierre, et ses symboles : « Pierre confesse à Jésus qu’il le reconnaît comme le Messie et le Fils de Dieu, et c'est sur cette base que lui est confiée sa mission spécifique à travers trois images: le rocher qui devient pierre de fondation ou pierre angulaire, l'image des clés et celle de lier et délier ».

Pour Pierre, soulignait le pape, « le moment de la promesse marque un changement décisif sur la route de Jésus, le Seigneur s'achemine maintenant vers Jérusalem, vers la Croix ».

« L'Eglise, faisait observer le pape, souffre également aujourd'hui. En elle, le Christ est encore bafoué et frappé; on cherche encore à le chasser du monde ».

Or, justement, le rôle de Pierre, est « de ne jamais permettre que la foi ne devienne muette, la fortifier toujours à nouveau, même justement face à la croix et à toutes les contradictions du monde ».

Evoquant pourtant le triple reniement de Pierre, le pape faisait remarquer qu’il « doit apprendre par cette chute, et avec lui l'Eglise de tous les temps, que sa force seule n'est pas suffisante pour construire et guider l'Eglise du Seigneur ».

Il actualisait cette remarque par cette prière: « Pour tous ceux qui ont des responsabilités dans l'Eglise, pour tous ceux qui vivent mal les confusions du temps présent, pour les grands comme pour les petits, nous disons: Seigneur tourne-toi vers nous de nouveau, aide-nous à nous relever de toutes nos chutes et prends-nous dans tes bonnes mains ».

Enfin, le pape soulignait que le Christ a aussi confié à l’apôtre Pierre la mission de favoriser « la communion universelle et de la maintenir présente dans le monde comme unité bien visible ».