De Paris à  Rome, 26 ans auprès de Jean-Paul II

"Proches d'un saint"

Rome, (Zenit.org) Wlodzimierz Redzioch | 485 clics

Il se trouvait à Paris, le 16 octobre 1978 : dans l’introduction de son livre de intitulé « Aux côtés de Jean-Paul II. Des amis et des collaborateurs racontent », Wlodzimierz Redzioch raconte ses 26 années aux côtés de Jean-Paul II.

Voici notre traduction intégrale de cette introduction.

***

« J’étais à Paris lorsque Karol Wojtyla est devenu pape. J’étais Place Saint-Pierre quand Ali Agca a tenté de tuer le pape qui était en train de changer le monde. J’ai vécu près de Jean-Paul II pendant tout son pontificat. Au début, même si c’était un fait extraordinaire qu’un Polonais soit devenu pape, je n’imaginais pas jusqu’où pouvait atteindre la grandeur humaine et spirituelle de Wojtyla.

Mais en étant près de lui et de ses collaborateurs, j’ai compris, à un certain moment, que c’était un saint. Plus je découvrais cette réalité, moins j’en parlais. J’aurais eu l’impression de violer un secret. Maintenant que l’Église aussi s’apprête à reconnaître ce que tant de personnes avaient compris, j’ai eu le désir de raconter à travers les voix de ses collaborateurs, l’histoire de saint Jean-Paul II.

Après avoir obtenu mon diplôme à l’école d’ingénieurs de Czestochowa et avoir terminé mes études comme « africaniste » à l’Université de Varsovie, je me trouvais à Paris et je pensais devenir missionnaire laïc sur le continent noir. Jamais je n’aurais imaginé que l’élection du premier pape polonais aurait ainsi changé ma vie.

La nouvelle que Karol Wojtyla était devenu pape semblait un rêve impossible, et pourtant c’est arrivé. Le fils de la Pologne « semper fedelis » était monté sur la chaire de saint Pierre. Personne ne pouvait imaginer que le pape aurait changé l’histoire de la Pologne, de l’Église et du monde. Je ne pouvais pas moi-même prévoir qu’il allait changer ma vie.

Après les jours de festivité, je suis revenu à la vie normale, études et travail, jusqu’à ce que deux amis prêtres, le P. Casimir Przydatek SJ et le P. Ksawery Sokolowski, soient chargés d’organiser un Centre pour les pèlerins polonais à Rome. Le P. Sokolowski m’a parlé du projet et m’a dit : « Pourquoi ne viens-tu pas nous aider ? Nous avons besoin de personnes formées qui connaissent les langues », puis il a ajouté : « N’oublie pas que, maintenant, l’histoire de la Pologne se fait ici ». J’étais perplexe : aller à Rome signifiait renoncer aux études et à la carrière professionnelle pour choisir un avenir incertain et inconnu. Mais le pape avait déjà fait une brèche dans beaucoup de cœurs, et dans le mien aussi, et après des mois d’hésitations, je laissais Paris pour m’installer à Rome.

Pendant des années, j’ai accompagné les pèlerins qui étaient reçus par Jean-Paul II. Je suis resté plus de trente ans dans les bureaux de L’Osservatore Romano et j’ai fréquenté de très nombreux officiels de la curie, des préfets et présidents de dicastères, des archevêques et des cardinaux, des collaborateurs des trois derniers papes qui sont passés par la Cité du Vatican.

Avec ce livre, je voudrais faire connaître Karol Wojtyla, l’homme et le pape, raconté à travers vingt interviews de personnes qui l’ont servi, qui ont été à ses côtés, qui l’ont aidé à écrire l’histoire de l’Église et du monde.

En vingt-sept ans, Jean-Paul II a fait 146 voyages apostoliques en Italie et 104 à l’étranger, visitant 129 pays : 822 jours en voyage ; à travers 147 cérémonies de béatification, il a proclamé bienheureux 1338 serviteurs de Dieu et à travers 51 cérémonies de canonisation, il a proclamé 482 saints ; il a écrit 14 encycliques, 15 exhortations apostoliques, 11 Constitutions et 45 lettres apostoliques auxquelles il faut ajouter les messages annuels pour la Journée mondiale de la paix, pour la Journée mondiale des malades, pour la Journée mondiale de la jeunesse et pour la Journée mondiale des communications sociales.

En ces vingt-sept ans, le pape polonais a changé le monde : il l’a fait, non pas grâce à des stratégies politiques sophistiquées mais surtout parce qu’il a réussi à toucher et à changer le cœur des gens. Les changements véritables et durables ne sont pas possibles s’ils ne naissent pas dans le cœur des personnes.

Dans le livre publié par ARES, les personnes que j’ai interrogées racontent leur rencontre avec le pape Wojtyla, dans la joie et dans la souffrance, dans le doute et dans les certitudes, dans la santé et dans la maladie. Vous allez découvrir de nombreuses histoires et anecdotes inédites, vous allez avoir la possibilité de connaître le grand cœur avec lequel Karol Wojtyla a aimé Dieu et l’humanité. »

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat