Des groupes d’Anglicans entreront dans l’Eglise catholique à Pâques

Note des évêques d’Angleterre et du Pays de Galles sur la constitution d’un ordinariat

| 1917 clics

ROME, Lundi 22 novembre 2010 (ZENIT.org) - L'ordinariat prévu dans la Constitution apostolique Anglicanorum coetibus pour les fidèles anglicans qui désirent s'unir à l'Eglise catholique sera créé en janvier, afin que les groupes qui le désirent puissent rendre leur union à Rome effective pour Pâques.

C'est ce qu'a annoncé la Conférence épiscopale d'Angleterre et du pays de Galles le 19 novembre dernier au terme de son Assemblée plénière, dans un communiqué expliquant la mise en pratique d'Anglicanorum coetibus.

Plusieurs étapes progressives sont prévues, qui commenceront début janvier et se termineront à la Pentecôte de l'année prochaine, avec l'admission au sacerdoce des ministres anglicans.

Ce processus se déroulera de manière conjointe entre les évêques d'Angleterre et du pays de Galles en collaboration avec la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui établira l'aptitude des candidats au sacerdoce parmi les ministres anglicans qui le demandent.

Par ces dispositions, les prélats anglais cherchent à « répondre généreusement » et offrent « un chaleureux bienvenu à ceux qui cherchent la pleine communion ecclésiale avec l'Eglise catholique au sein d'un Ordinariat ».

« Les évêques savent que le clergé et les fidèles qui sont sur ce chemin de foi apporteront avec eux des trésors spirituels qui enrichiront par la suite la vie spirituelle de l'Eglise catholique en Angleterre et dans le pays de Galles » et feront « tout leur possible pour garantir une collaboration étroite et efficace avec l'ordinariat, au niveau diocésain et paroissial ».

Renonciations

Le processus formel a en réalité débuté le 8 novembre quand 5 évêques anglicans - Andrew Burnham, évêque d'Ebbsfleet, Keith Newton, évêque de Richborough, John Broadhurst, évêque de Fulham, et les deux évêques émérites Edwin Barnes, ancien pasteur anglican de Richborough, et l'auxiliaire David Silk de Exeter - ont annoncé leur renonciation au ministère et leur désir d'entrer dans l'Eglise catholique.

C'est avec eux que commencera le processus, comme l'a rendu public ce communiqué : « Cinq évêques actuellement anglicans, qui souhaitent entrer dans l'ordinariat, ont déjà annoncé leur décision de démissionner de leur ministère pastoral dans l'Eglise d'Angleterre, qui prendra effet le 31 décembre 2010 ».

Lorsqu'ils seront entrés en pleine communion avec l'Eglise catholique au début du mois de janvier 2011, l'Ordinariat sera constitué et le nom du nouvel Ordinaire sera annoncé, qui pourrait être l'un de ces prélats.

Par la suite, ces anciens évêques qui ne sont pas émérites et dont les demandes seront acceptées par la Congrégation par la doctrine de la foi seront ordonnés au diaconat et au sacerdoce catholique, devenant ainsi les premiers ministres de l'ordinariat.

Ces ministres aideront à la seconde étape du processus, l'admission de groupes anglicans avec leurs pasteurs, assistant « à la préparation et à la réception du clergé anciennement anglican et de leurs fidèles en pleine communion avec l'Eglise catholique durant la Semaine Sainte ».

Les évêques émérites pourront aussi se préparer au sacerdoce et aider à cette tâche s'ils le désirent et si la Congrégation n'y voit pas d'obstacles.

Une fête de Pâques spéciale

Pour l'Eglise catholique en Angleterre dans son ensemble, et pour les fidèles anglicans qui désirent y adhérer, la prochaine fête de Pâques sera « très spéciale ».

Les clercs anglicans et leurs groupes de fidèles commenceront, avant le début du Carême, « une période de formation intense pour l'ordination comme prêtres catholiques ».

« Au début du Carême, les groupes de fidèles ainsi que leurs pasteurs seront inscrits comme candidats pour l'ordinariat », explique le communiqué.

Ensuite, probablement durant la Semaine Sainte, les fidèles seront reçus dans l'Eglise catholique et confirmés, même si leur formation se poursuivra jusqu'à la Pentecôte.

« Jusqu'alors, ces communautés seront soignées sacramentellement par le clergé local comme cela a été prévu par l'évêque diocésain et par l'ordinariat ».

A la Pentecôte, « ces prêtres anciennement anglicans dont les pétitions pour l'ordination ont été acceptées par la CDF seront ordonnés au sacerdoce catholique ».

La formation à la théologie catholique et à la pratique pastorale continueront pendant une période de temps adaptée après l'ordination, souligne le texte.

De bonnes relations

De manière significative, les évêques ont attendu, pour rendre public ce communiqué, la visite de l'actuel Primat de la Communion anglicane, Rowan Williams, au pape Benoît XVI, le 18 novembre dernier au Vatican.

Après avoir été reçu en audience privée, Rowan Williams a évoqué devant la presse sa vision positive de l'ordinariat, assurant ne pas le voir comme « un acte agressif qui vise à déstabiliser les relations des Eglises ».

« L'Eglise catholique romaine dit qu'il y a des manières d'être chrétiens dans l'Eglise occidentale qui ne sont pas limitées à l'identité historique catholique romaine - c'est une chose dont on peut parler », a affirmé Rowan Williams.

Quant à l'avenir de la relation avec l'ordinariat, il a reconnu que « le défi consistera à résoudre la question de l'utilisation partagée des églises, de la manière dont nous, anglicans, nous ‘conseillons' les personnes et bien sûr, il y aura des paroisses sans prêtre, nous nous trouvons donc devant un défi pratique ».