Des représentants de Facebook, You Tube et Wikipedia au Vatican

Assemblée plénière de la commission épiscopale européenne pour les médias

| 2846 clics


ROME, Jeudi 12 novembre 2009 (ZENIT.org) - Les évêques européens dialogueront avec des représentants de Facebook, You Tube, Identi.ca et Wikipedia.

« La culture d'Internet et la communication de l'Eglise » est le thème de l'assemblée plénière de la commission épiscopale européenne pour les médias (CEEM) qui se tient au Vatican du 12 au 15 novembre. 

La CEEM est une commission spécialisée du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) qui suit l'évolution des médias et des communications ecclésiales, soutient l'action des Conférences épiscopales dans ce domaine et définit, à la demande du CCEE, des orientations en matière de politique médiatique.  

À cette rencontre prennent part les évêques responsables des commissions épiscopales pour les communications sociales de leur conférence épiscopale, accompagnés de leurs experts et des attachés de presse et porte-parole des Conférences épiscopales d'Europe, soit en tout une centaine de délégués. 

« Quelles sont les implications de la présence d'Internet pour la mission de l'Église aujourd'hui ? Où se trouve et quelle est cette nouvelle culture véhiculée par Internet ? Comment Internet est-il entré dans la pastorale quotidienne de nos diocèses et de nos paroisses ? Comment l'Église peut-elle faire passer le message chrétien dans la culture actuelle, marquée par l'interactivité ? » C'est à ces questions, et à d'autres encore, que l'assemblée tentera d'apporter des réponses. 

En guise d'introduction les évêques seront initiés au monde d'Internet et aux changements en cours non seulement sur la toile (avec le passage au Web 2.0), mais aussi dans nos sociétés, et en particulier chez les jeunes. La nécessité se faisant sentir d'interpréter les cultures médiales actuelles dans leur spécificité.  

Les évêques d'Europe dialogueront ensuite avec ceux qui font la communication et produisent la culture aujourd'hui. Avec les représentants des réseaux de socialisation comme Facebook, du moteur de recherche Google-Youtube, du « microblogging » Identi.ca, et de l'encyclopédie sociale Wikipedia, l'assemblée se penchera sur l'idée qui est à la base de la création de leur entreprise multimédia, et sur la façon dont les personnes (et en particulier les jeunes) utilisent ces sites ; elle les interrogera ensuite sur les développements qu'ils prévoient pour leur entreprise. 

La Web generation est assurément celle qui est la plus sensible à la présence constante d'Internet dans notre vie, en bien et en mal. Un sociologue aidera les participants à mieux comprendre le type de « rapports » que les jeunes entretiennent avec Internet. Ils assisteront ensuite à la présentation d'une expérience de travail et de formation des jeunes par les jeunes. 

Il existe sur Internet une autre culture, parallèle et généralement ignorée de l'Église, c'est le monde des hackers. À travers le témoignage d'un jeune hacker suisse et d'un responsable de la lutte contre la cybercriminalité d'Interpol, les participants chercheront à comprendre cet autre monde.  

Ce sera aussi une occasion pour apprendre comment on peut se défendre en cas d'attaque, et de voir les limites technologiques et juridiques d'Internet.  

Parmi les délits le plus fréquemment commis par les internautes, il y a celui de la violation du copyright. Cette situation aussi a des conséquences pour l'Église. Des experts en matière de juridiction européenne sur le copyright et la protection des données informeront l'assemblée sur la législation en vigueur en Europe et sur les instruments juridiques dont on dispose. 

Les médias deviennent chaque jour davantage un espace social et culturel à travers lequel passent toutes nos pratiques individuelles et sociales. Même les pratiques religieuses n'échappent pas à la présence d'Internet.  

Avec le fondateur de l'Institut indépendant « Religioscope », l'assemblée s'interrogera sur la façon dont Internet change les pratiques religieuses, et en particulier celles des chrétiens.  

Médias et Église à l'ère du zapping et du clic : quel est l'impact de la révolution numérique ? Comment vivra-t-on et comment rapportera-t-on l'expérience religieuse à l'ère numérique ? Comment l'Église communique-t-elle en son sein ? Et au monde ? Ce thème fera l'objet d'une autre réflexion au cours de cette rencontre.  

Pierre de Barrique de Montvallon (dit Piem), fameux dessinateur humoristique, connu pour ses dessins sur le journal La Croix, Le Figaro et Le Point, animera la rencontre avec ses dessins.  

Les journées seront rythmées par des temps de prière et par les célébrations eucharistiques.

Nieves San Martín