Des révélations « succulentes » sur Pie XII… d’ici trois ou quatre ans

Préparation des Archives secrètes du Vatican

| 1700 clics

ROME, Mercredi 13 juillet 2011 (ZENIT.org) – Les Archives secrètes du Vatican vont publier d’ici trois ou quatre ans, des trésors cachés, dont des documents sur l’action du pape Pie XII pendant la seconde guerre mondiale.

C’est Mgr Sergio Pagano, préfet des Archives secrètes qui l’a annoncé, lors de la présentation au Vatican de l’exposition « Lux in Arcana » organisée au Capitole sur ces Archives (cf. Zenit du 5 juillet 2011), en même temps que des documents choc sur le massacre des Arméniens et d’autres importants documents historiques.

De ces Archives sortiront des informations « succulentes » sur le pontificat de Pie XII. Mgr Pagano a dit son espérance que le travail sur ces Archives – actuellement aux mains des archivistes pour classement et catalogage - sera prêt dans trois ou quatre ans à être présenté au pape Benoît XVI.

« La décision de la publication revient évidement au pape, a rappelé Mgr Pagano, selon Radio Vatican qui cite ses paroles, mais nous avons des espérances fondées que par cette documentation le Vatican pourra faire la lumière sur le pontificat de Pie XII », au cœur d’une controverse historique à propos de la période du nazisme.

« Nous sommes en train de travailler intensément depuis au moins quatre ans aux documents relatifs au pontificat de Pie XII, a confié Mgr Pagano, et j’ai l’impression que la partie vaticane du pontificat de Pie XII, confrontée avec les parties que l’on connaît déjà grâce aux archives françaises, anglaises et allemandes, pourra apporter une contribution qui ne sera pas seulement une ombre. Au contraire, ce sera « succulent » au sens où elle aura de la saveur, parce qu’elle mettra l’accent sur de nombreux problèmes dont on discute aujourd’hui de façon acritique du fait du manque de source, et soit parce qu’elles complèteront l’édition de certains faits historiques, soit parce qu’elles éclaireront mieux le rôle de certains ambassadeurs pendant cette période tragique ».

« Mais avant tout, a ajouté Mgr Pagano, j’espère et je crois qu’elle apportera une lumière plus complète sur le pontificat d’un homme qui a vécu beaucoup de tribulations, et a fait énormément pour défendre qui souffrait pendant et après la guerre ».

Le cardinal Raffaele Farina, archiviste bibliothécaire, a or sa part précisé : « Nous sommes en train d’organiser les documents, en vue de la consultation, et donc, nos collaborateurs en respirent le “parfum” mais ils ne mangent pas le “plat”, parce que les documents sont secrets pour tous et donc aussi pour eux ».

Anita S. Bourdin