Deux événements romains et universels : le synode et le consistoire

Le pape pourrait annoncer demain les noms des prochains cardinaux

| 1778 clics

ROME, Mardi 19 octobre 2010 (ZENIT.org) - Au moment où le synode pour le Moyen-Orient marche vers le vote de son Message et des « Propostions » à remettre à Benoît XVI, et vers sa conclusion liturgique, dimanche, en la basilique Saint-Pierre, le pape Benoît XVI s'apprête à publier les noms des prochains cardinaux qu'il va « créer » lors du consistoire du mois de novembre.

Des « créations » qui vont modifier notablement la physionomie du prochain conclave (cf. Zenit du 19 mars 2010).

Le pape pourrait en effet, dès demain, mercredi 20 octobre, à l'occasion de l'audience générale, annoncer la convocation d'un consistoire pour les 20 et 21 novembre - fin du cycle liturgique avec la fête du Christ Roi -, et les noms des nouveaux cardinaux. Tel patriarche oriental participant au synode pourrait en faire partie.

On se souvient que le plafond de référence est de 120 cardinaux électeurs. Or, depuis l'anniversaire du cardinal Tumi (Cameroun) le 15 octobre, le collège des cardinaux compte 179 membres dont 77 non-électeurs, et 102 de moins de 80 ans, et donc électeurs et éligibles en cas de conclave. Il reste 18 places pour atteindre le plafond.

Mais le cardinal Pujats (Lettonie) fêtera ses 80 ans en novembre et le cardinal Panafieu en janvier 2011, les cardinaux Garcia-Gasco (Espagne), Ruini (Italie) et Vidal (Philippines), en février, Sebastiani (Italie) en avril, Law (Etats-Unis) et Simonis (Pays-Bas) en novembre, et Cheong (Corée du Sud), en décembre 2011.

Anticipant sur ces anniversaires de l'année prochaine, le consistoire de novembre pourrait permettre la création d'au moins 27 nouveaux cardinaux, sans compter la pourpre honorifique souvent attribuée à des cardinaux de plus de 80 ans.

Les rumeurs italiennes font état de « créations italiennes », moins d'une dizaine. Mais aussi de « créations » de différentes nations pour des responsables de la curie.

Des sièges cardinalices sont aussi à pourvoir dans le monde, mais le pape peut décider que le moment n'est pas encore venu : en Allemagne, à Munich, (Mgr Reinhard Marx), en Pologne, à Varsovie (Mgr Kazimierz Nycz), en Belgique, à Malines-Bruxelles (Mgr Léonard, mais il y a déjà un cardinal en la personne de l'archevêque émérite, le cardinal Danneels qui aura 80 ans en 2013), aux Etats-Unis, à Washington (Mgr Donald William Wuerl), au Congo, à Kinshasa (Mgr Laurent Monsengwo Pasinya), au Sri Lanka, à Colombo (Mgr Malcolm Ranjith Patabendige Don).

Benoît XVI a déjà tenu deux consistoires pour la création de nouveaux cardinaux, les 24-25 mars 2006 et 24-25 novembre 2007 : il a « créé » ainsi 38 cardinaux, dont 30 encore électeurs.

Anita S. Bourdin