Deux miracles authentifiés par Rome

La prière d'un prêtre italien et d'une laïque du Brésil

| 1147 clics

Anita Bourdin

ROME, jeudi 28 juin 2012 (ZENIT.org) –   Des miracles se produisent encore, par l’intercession des saints  et bienheureux : le pape Benoît XVI a en effet autorisé ce 28 juin la Congrégation pour les causes des Saints à publier des décrets concernant deux miracles dus à un prêtre italien et à une laïque brésilienne, le martyre de 156 baptisés (d’Italie, d’Inde et d’Espagne), et les vertus héroïques de 9 baptisés de 6 pays différents (Hongrie, Pays-Bas, Etats-Unis, Canada, Italie, Espagne).

De plus, le 10 mai dernier, Benoît XVI avait autorisé la promulgation du décret relatif au martyre du P. Juan Huguet y Cardona, prêtre espagnol, tué en haine de la foi en 1936.

Deux guérisons inexplicables

L’une des guérisons inexplicables pour l’état actuel de la science a été obtenue par l’intercession d’un prêtre italien, Luca Passi (1780 - 1866), fondateur de la Congrégation des Soeurs de Sainte-Dorothée : une religieuse de cette communauté a été guérie par son intercession dans le diocèse de Venise.

L’autre guérison est due à la prière d’une laïque brésilienne, Francisca de Paula de Jesús (Nhá Chica, 1808 - 1895) : elle avait consacré sa vie aux pauvres. En tout, elle priait la Vierge Marie et elle avait l’habitude de dire: « Je n´ai jamais fait de miracles, je prie Notre Dame, qui m´écoute et me répond; c’est pour cela que je suis capable de répondre avec certitude quand on me consulte, et je prie avec foi ».

L’écrivain brésilien Paulo Coelho, qui est entré en relation avec Nhá Chica en 1978, après un « miracle » qui a changé sa vie comme il le raconte dans ses « Histoires pour les pères, les fils et les petits-fils ».