Développer les centres spirituels dans les diocèses

Pour rencontrer Dieu, le connaître

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 679 clics

Le pape encourage à « diffuser, soutenir et valoriser la pratique des retraites spirituelles », et demande aux pasteurs de veiller à ce que les communautés ne manquent pas de centres spirituels car « les hommes et les femmes d’aujourd’hui ont besoin de rencontrer Dieu, de le connaître ».

Le pape François a reçu les participants à l’Assemblée de la Fédération italienne des retaites spirituelles (FIES), à l’occasion du 50e anniversaire de sa fondation, hier, 3 mars 2014.

L’assemblée a eu lieu du 1er au 4 mars, sur le thème « Amoureux de la beauté spirituelle pour répandre le bon parfum du Christ » (cf. 2 Cor 2,14).

Le pape a plaidé pour « diffuser, soutenir et valoriser la pratique des retraites spirituelles », encourageant les pasteurs à être attentifs à ce qu’il ne manque pas de centres de spiritualité, ni de prédicateurs bien formés du point de vue doctrinal et spirituel, même si « le protagoniste de la vie spirituelle est le Saint Esprit ».

En effet, a-t-il souligné, « les hommes et les femmes d’aujourd’hui ont besoin de rencontrer Dieu, de le connaître, non par ouïe dire » : ils doivent donc trouver « des lieux et des moments d’écoute intense de sa Parole dans le silence et dans la prière ».

Le pape a exprimé sa conviction que les retraites spirituelles « invitent à une expérience de Dieu, de son amour, de sa beauté » : l’homme y expérimente « l’attrait de Dieu » et il s’en retourne à la vie ordinaire « renouvelé, transfiguré, portant avec lui le parfum du Christ ».

En résumé, « une bonne retraite spirituelle contribue à renouveler son adhésion inconditionnelle au Christ » et aide à comprendre « que la prière est le moyen irremplaçable de s’unir au Christ crucifié ».