Dialogue interreligieux : concert en l'honneur de Benoît XVI

Le West-Eastern Divan à Castelgandolfo pour la fête de saint Benoît, le 11 juillet

| 1304 clics

Traduction d’Anne Kurian

ROME, mercredi 4 juillet 2012 (ZENIT.org) – Des musiciens des pays du Moyen Orient interpréteront un concert en l’honneur de Benoît XVI, pour la fête de saint Benoît, le 11 juillet 2012, à Castelgandolfo.

Le chef d’orchestre israélo-argentin Daniel Barenboim, et l’orchestre "West-Eastern Divan" interpréteront pour le pape des œuvres de Ludwig van Beethoven. Ce concert a lieu dans le cadre de la tournée internationale annuelle de l’Orchestre, intitulée cette année « Beethoven pour tous ».

L’orchestre se produira du 7 juillet au 3 août 2012, notamment en Allemagne, (Munich et Berlin), en France (Versailles), en Suisse (Genève), en Angleterre (Londres) et en Autriche pour le Festival de Salzbourg.

Les concerts ont pour but de promouvoir la paix au Moyen-Orient et de soutenir des projets éducatifs que l’orchestre organise en Israël et en Palestine.

En venant à Castelgandolfo, l’orchestre rend hommage à Benoît XVI, très engagé dans le dialogue entre juifs, musulmans et chrétiens.

Un concert qui se situe aussi à la veille de son voyage au Liban, pour remettre aux catholiques du Moyen Orient leur "feuille de route", fruit de sa réflexion dans le sillage du synode de 2010.

Le "West-Eastern Divan Orchestra" a été fondé par Daniel Barenboim et par l’écrivain palestino-américain Edward Said en 1999. Il est composé de musiciens d’Israël, de Palestine, de Syrie, de Jordanie, d’Egypte, du Liban, d’Iran, de Turquie et d’Espagne.

L’orchestre se réunit chaque été pour des ateliers, alternant répétitions musicales et groupes de discussions, en Espagne, à Séville. Il part ensuite pour une tournée internationale, désireux de témoigner que « la musique peut abattre des frontières, même si elles paraissaient insurmontables ».

Un message qui s'accorde bien avec la conception de la musique d'un pape musicien.