Dialogue interreligieux : le dicastère fête ses 50 ans

Il publie des lignes de conduite pour pasteurs et laïcs

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 444 clics

Pour le 50e anniversaire de sa fondation (1964-2014), le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (PCDI) publie des "lignes de conduite" pour pasteurs et laïcs, afin de « poursuivre le long chemin du dialogue interreligieux ».

Le dicastère a été institué le 19 mai 1964 par le pape Paul VI, avec la Lettre apostolique Progrediente Concilio, sous le nom de "Secrétariat pour les non-chrétiens". Le pape, qui sera béatifié le 19 octobre prochain, décrivait ainsi sa tâche : « apporter une attention salutaire à tous ceux qui sont privés de la religion chrétienne et auxquels les paroles du Seigneur semblent se référer : "J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise" (Jn 10,16) ».

Pour marquer cet anniversaire, le PCDI organise une conférence publique sur le thème : "50 ans au service du dialogue interreligieux", lundi prochain, 19 mai, à 16h30, dans la salle Saint Pie X à Rome (Via dell’Ospedale, I).

Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du PCDI, le P. Miguel Ángel Ayuso Guixot, MCCJ, secrétaire, et le P. Damian Howard, SJ, du Heythrop College de Londres, participeront à cette rencontre.

Un communiqué annonce que le dicastère publiera à cette occasion le document "Dialogue dans la vérité et la charité. Orientations pastorales pour le dialogue interreligieux" ("Dialogue In Truth And Charity. Pastoral Orientations For Interreligious Dialogue").

« Fruit d’une laborieuse maturation, qui a fait suite à la Xe Assemblée plénière du PCDI (4-7 juin 2008), ce texte offre des lignes de conduite aux pasteurs comme aux fidèles, sur la base d’indications concrètes et d’expériences des Églises locales, pour poursuivre le long chemin du dialogue interreligieux », précise la note.

La commémoration du cinquantième anniversaire permettra aussi de « rappeler, avec joie et gratitude, toutes les personnes qui, au cours de ces cinquante ans, à titres divers, ont apporté leur contribution au Conseil pontifical ».

Le texte évoque le « long chemin » du dicastère, « à la rencontre des personnes d’autres religions » : « À travers le "dialogue avec le monde" de Paul VI, le "dialogue de la paix" de Jean-Paul II et le "dialogue de la charité dans la vérité" de Benoît XVI, nous sommes parvenus au défi actuel du dialogue interreligieux comme "dialogue de l’amitié", annoncé par le pape François ».