Dieu n'est pas un dieu "aérosol" ni une abstraction

Paroles du pape François, angélus du 26 mai 2013

Rome, (Zenit.org) Pape François | 1163 clics

Le pape François a centré sa méditation, à l'angélus, ce 26 mai, sur le mystère de la sainte Trinité et la Vierge Marie comme "Mère de notre espérance". Il a salué les catholiques chinois venus prier à Rome.

Paroles du pape François avant l'angélus

Chers frères et soeurs,

Bonjour! Ce matin, j'ai fait ma première visite dans une paroisse du diocèse de Rome. Je remercie le Seigneur et je vous demande de prier pour mon service pastoral pour cette Eglise de Rome qui a la mission de présider à la charité universelle.

C'est aujourd'hui le dimanche de la Sainte Trinité. La lumière du temps pascal et de la Pentecôte renouvelle en nous chaque année la joie et la stupeur de la foi: reconnaissons que Dieu n'est pas quelque chose de vague, notre Dieu n'est pas un Dieu "aérosol", il est concret, ce n'est pas une abstraction, mais il a un nom: "Dieu est amour". Ce n'est pas un amour sentimental, émotif, mais l'amour du Père qui est à l'origine de toute vie, l'amour du Fils qui meurt sur la croix et ressuscité, l'amour de l'Esprit qui renouvelle l'homme et le monde. Penser que Dieu est amour nous fait tellement de bien, parce qu'il nous enseigne à aimer, à nous donner les uns aux autres comme Jésus s'est donné à nous et marche avec nous. Jésus marche avec nous sur la route de la vie.

La Sainte Trinité n'est pas le produit de raisonnements humains; il est le visage par lequel Dieu lui-même s'est révélé, non pas du haut d'une chaire, mais en marchant avec l'humanité. Et Jésus lui-même nous a révélé le Père et il nous a promis l'Esprit Saint. Dieu a marché avec son peuple dans l'histoire du Peuple d'Israël et Jésus a toujours marché avec nous et nous a promis l'Esprit Saint qui est feu, qui nous enseigne tout ce que nous ne savons pas, qui nous guide intérieurement, nous donne de bonnes idées et de bonnes inspirations.

Aujourd'hui, nous ne louons pas Dieu pour un mystère particulier, mais pour Lui-même, "pour son immense gloire", comme le dit l'hymne liturgique. Nous le louons et nous le remercions parce qu'il est Amour et parce qu'il nous appelle à entrer dans l'embrassement de sa communion qui est la vie éternelle.

Confions notre louange aux mains de la Vierge Marie. Elle, la plus humble des créatures, est déjà arrivée, grâce au Christ, au but du pèlerinage terrestre: elle est déjà dans la gloire de la Trinité. C'est pourquoi Marie, notre Mère, la Madone, resplendit pour nous comme un signe d'espérance sûre. Elle est la Mère de l'espérance. Elle est aussi la Mère qui nous console, la Mère de la consolation et la Mère qui nous accompagne sur le chemin. Maintenant, prions la Madone tous ensemble, notre Mère qui nous accompagne sur le chemin.

Paroles du pape François après l'angélus

Chers frères et soeurs,

Don Giuseppe Puglisi, prêtre et martyr, tué par la mafia en 1993, a été proclamé bienheureux, hier, à Palerme. Don Puglisi a été un prêtre exemplaire, spécialement dévoué à la pastorale des jeunes. En éduquant les adolescents selon l'Evangile, il les soustrayait au milieu, et ainsi, celui-ci a cherché à le vaincre en le tuant. Mais en réalité, c'est lui qui a vaincu, grâce au Christ ressuscité. 

Je pense à tant de souffrances d'hommes et de femmes, d'enfants aussi, qui sont exploités par tant de mafias qui les exploitent en leur faisant faire un travail qui les rend esclave, par la prostitution, avec tant de pressions sociales. Derrière ces exploitations, derrière ces esclavages, il y a des mafias. 

Prions le Seigneur pour qu'il convertisse le coeur de ces personnes. Ils ne peuvent pas faire cela! Ils ne peuvent pas faire de nos frères des esclaves! Nous devons prier le Seigneur! 

Prions pour que ces mafieux et ces mafieuses se convertissent à Dieu et louent Dieu pour le lumineux témoignage de don Giuseppe Puglisi, et faisons trésor de son exemple!

Je salue affectueusement tous les pèlerins ici présents, les familles, les groupes paroissiaux venus d'Italie, d'Espagne, de France, et d'autres pays.

Je salue en particulier l'Association nationale Saint-Paul des Patronages et des Cercles de jeunes, née il y a  50 ans au service des jeunes. Chers amis, que saint Philippe Neri, dont nous faisons aujourd'hui mémoire, et le bienheureux Giuseppe Puglisi soutiennent votre engagement. 

Je salue le groupe des catholiques chinois ici présents, qui sont venus à Rome pour prier pour l'Eglise en Chine, en invoquant l'intercession de Marie Auxiliatrice. 

J'adresse une pensée affectueuse pour ceux qui promeuvent la "Journée du soulagement", en faveur des malades qui vivent l'étape finale de leur chemin sur la terre; ainsi que l'Association italienne de la Sclérose en plaque. Merci de votre engagement! Je salue l'Association nationale de l'Arme de cavalerie, et les fidèles de Fiumicello, près de Padoue.

Bon dimanche à tous et bon déjeuner!

Traduction de Zenit, Anita Bourdin