Dieu porte le nom de chaque homme

Méditation du pape à l'angélus

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1318 clics

Dieu porte le nom de chaque homme, Il est « le Dieu qui porte mon nom, notre nom, comme Il l’a dit : “Je suis le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob” », déclare le pape François.

Lors de l’angélus qu’il a célébré à midi, ce 10 novembre 2013, place Saint-Pierre, le pape a commenté l’Evangile du jour, où des saducéens interrogent Jésus sur la résurrection.

Le pape a fait observer que Jésus trouve « la preuve de la résurrection » dans l’épisode de Moïse et du buisson ardent (cf. Ex 3,1-6), « là où Dieu se révèle comme le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ».

Cette révélation, a-t-il souligné, illustre que « le nom de Dieu est lié aux noms des hommes et des femmes avec qui il s’attache, et que ce lien est plus fort que la mort ».

Cela peut aussi se dire « du rapport de Dieu avec chacun » : « Il est le Dieu de chacun… qui porte le nom de chacun… c’est cela l’alliance ». Dieu est « le Dieu qui porte mon nom, notre nom, comme Il l’a dit : “Je suis le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob”, le Dieu avec mon nom, avec ton nom, avec le tien…, avec notre nom. Dieu des vivants ! »

Ainsi, a insisté le pape, le chemin de l’homme ne va pas « de la vie vers la mort » mais « de la mort à la vie en plénitude » : en d’autres termes, « la mort est derrière, dans notre dos, non pas devant nous ».

Devant l’homme, « se tient le Dieu des vivants, le Dieu de l’alliance, la défaite définitive du péché et de la mort, le commencement d’un nouveau temps de joie et de lumière sans fin ».

Le pape a également déclaré que la vie au Ciel « n’est pas un simple embellissement de la vie actuelle » : « elle dépasse l’imagination, car Dieu surprend constamment avec son amour et sa miséricorde ».

« Mais déjà sur cette terre, dans la prière, dans les sacrements, dans la fraternité », le chrétien rencontre « Jésus et son amour », et il expérimente « un avant-goût de la vie ressuscitée », a-t-il ajouté.