Dimanche 8 juin: prière pour la paix des présidents Peres et Abbas au Vatican

"Je vous demande de ne pas nous laisser seuls", dit le pape François

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1746 clics

Un communiqué du Bureau de Presse du Saint-Siège annonce pour le 8 juin la rencontre de prière pour la paix, du président israélien Shimon Peres, du président palestinien Mahmoud Abbas, et du pape François, au Vatican.

"La rencontre de prière pour la paix, à laquelle le Saint-Père François a invité les présidents d'Israël, Shimon Peres, et de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, aura lieu le dimanche 8 Juin,  dans l'après-midi, au Vatican. Cette date a été, en effet, acceptée par les deux parties", annonce le Saint-Siège, ce jeudi soir, 29 mai.

Le pape a invité les deux présidents "chez lui" pour prier pour la paix, à l'issue de la messe de Bethléem, dimanche dernier, 25 mai, il a réitéré son invitation au président Shimon Peres le lendemain, lundi 26 mai, et tous deux ont accepté l'invitation, le même jour.

Un nouveau président israélien devrait être élu le 10 juin, ce qui était donc la date buttoir pour la rencontre. Le président Peres, Prix Nobel de la Paix 1994, achève son mandat le 15 juillet.

Hier, mercredi 28 mai, lors de l'audience générale, place Saint-Pierre, le pape a redit le sens de son invitation, en demandant aux catholiques de prier avec eux pour la paix: "J’ai invité le président d’Israël et le président de la Palestine, tous deux hommes de paix et artisans de paix, à venir au Vatican prier ensemble avec moi pour la paix. Et, s’il vous plaît, je vous demande de ne pas nous laisser seuls. Vous, priez, priez beaucoup pour que le Seigneur nous donne la paix dans cette Terre bénie. Je compte sur vos prières. Fort, priez, en ce temps, priez beaucoup pour que vienne la paix."

Au terme de l'audience générale du 21 mai, le pape avait averti que son voyage était « strictement religieux ». Son invitation se situe donc dans ce cadre.

Le pape avait dit, à Bethléem: "En ce lieu, où est né le Prince de la paix, je désire adresser une invitation à Vous, Monsieur le Président Mahmoud Abbas, et à Monsieur le Président Shimon Peres, pour faire monter ensemble avec moi une prière intense en invoquant de Dieu le don de la paix. J’offre ma maison, au Vatican, pour accueillir cette rencontre de prière."

Il avait ajouté: "Tous nous désirons la paix ; beaucoup de personnes la construisent chaque jour par de petits gestes ; nombreux sont ceux qui souffrent et supportent patiemment les efforts de beaucoup de tentatives pour la construire. Et tous – spécialement ceux qui sont placés au service de leur peuple – nous avons le devoir de nous faire instruments et artisans de paix, avant tout dans la prière."

"Construire la paix est difficile, mais vivre sans paix est un tourment. Tous les hommes et toutes les femmes de cette Terre et du monde entier nous demandent de porter devant Dieu leur aspiration ardente à la paix.", avait insisté le pape.