Diocèse de Rome : Les jeunes fêtent Jean-Paul II

S'approprier davantage l'héritage de Karol Wojtyla

| 1384 clics

ROME, mercredi 19 octobre 2011 (ZENIT.org) – Les jeunes du diocèse de Rome ont rendez-vous samedi prochain, 22 octobre, au Latran, pour célébrer la première fête liturgique de leur ancien évêque, le bienheureux Jean-Paul II: ce sera l’occasion pour eux de s’approprier davantage l’héritage qu’il leur a laissé.

Les jeunes se rassembleront à 17 h sur le parvis de la basilique Saint-Jean-du-Latran, cathédrale de Rome, pour une veillée de prière qui sera guidée par le P. Fabio Rosini. Au terme de la veillée, la messe sera présidée par le cardinal vicaire du pape pour Rome, Agostino Vallini.

Pour le P. Rosini, ce doit être pour les jeunes une occasion de « s’approprier l’héritage que Jean-Paul II a laissé à chacun et à tous les Romains ».

Du fait des troubles de la semaine dernière, une ordonnance de la Ville de Rome interdit les manifestations dans la zone du centre historique de Rome : l’église vandalisée, dédiées aux saints martyrs Marcellin et Pierre, se trouve à deux pas du Latran.

C’est pourquoi le service diocésain de la pastorale des jeunes et celui de la pastorale des vocations ont choisi de transformer ce qui était tout d’abord conçu comme un pèlerinage en une veillée de prière.

Le P. Fabio Rosini, responsable de la pastorale des vocations, proposera des méditations sur trois thèmes : « L’homme selon Jean-Paul II », « La mission » - c’est la semaine des missions -, et « La douleur et la bienheureuse Vierge Marie ».

Les méditations alterneront avec des vidéo de moments particulièrement significatifs du pontificat de Jean-Paul II.

Vers 19h, le cardinal Vallini présidera la messe dans la basilique : ce sera la messe votive du bienheureux Jean-Paul II, célébrée pour la première fois en cette cathédrale du pape où le cardinal Camillo Ruini a ouvert, au niveau diocésain, la cause de béatification et de canonisation de Karol Wojtyla, le 28 juin 2005.

Pour le responsable de la pastorale des jeunes, le P. Maurizio Mirilli, « en ce moment de crise, Jean-Paul II a une parole d’espérance à nous dire pour que l’on puisse construire un avenir meilleur, surtout pour les jeunes ».

ASB