Dix ans après le 11 septembre, il faut éviter le choc des ignorances

Entretien de Radio Vatican avec le cardinal Tauran

| 1162 clics

ROME, Lundi 12 septembre 2011 (ZENIT.org) – « La différence est une richesse », a rappelé le cardinal Jean-Louis Tauran,président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, en s’exprimant sur les événements du 11 septembre 2001. Dix ans après, le prélat invite – sur Radio Vatican – à éviter le « choc des ignorances ».

Les attentats du 11 septembre ont permis de faire prendre conscience « qu’on ne peut pas tuer au nom de Dieu », a affirmé le cardinal Tauran. Dix ans après, « les responsables religieux sont devenus de plus en plus conscients de l’urgence d’une pédagogie de la rencontre, du dialogue. Dans un certain sens, ce sont les effets positifs de ce drame ».

« Ce qu’il faut éviter – a-t-il encore expliqué – c’est le choc des ignorances, parce que souvent, c’est la peur de l’autre qui est à l’origine de ces réactions tout à fait primaires et barbares ».

Il faut comprendre « que la différence est une richesse », a-t-il insisté. Cet anniversaire doit être un moment de « maturation ».

Le cardinal Tauran a enfin évoqué la rencontre organisée ce dimanche 11 septembre par la communauté de Sant’Egidio, où les responsables de toutes les grandes religions ont participé à une cérémonie en mémoire des attaques terroristes.

Cette initiative rappelle que « l’enseignement de toutes les religions, c’est la fraternité », a-t-il souligné. « On ne peut pas être heureux les uns sans les autres. Et jamais les uns contre les autres ».

Marine Soreau