Dominicain, "père des pauvres", il priait avec les oiseaux

De Badajoz à Lima en passant par la Colombie

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 638 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire de saint Jean Macias, religieux (1585-1645), "père des pauvres" qui priait avec les oiseaux.

Ce Dominicain espagnol servit Dieu et son couvent de Sainte-Madeleine, à Lima, pendant vingt-cinq ans, comme portier.

Originaire de Ribera de Fresno, près de Badajoz, en Espagne, il avait d'abord été berger, pendant plus de trente ans, avant d'émigrer en Colombie en 1619 où il travaillait chez un boucher.

En 1622, il rejoindra Lima, au Pérou. C'est là qu'il sera admis chez les Dominicains comme frère convers.

Lors de sa cononisation, en 1975, Paul VI lui donna le titre de "père des pauvres": il faisait en effet tout ce qui était en son pouvoir pour venir en aide aux pauvres, et mendiait pour eux auprès des riches: beaucoup furent ramenés à Dieu par ses conseils.

Contemplatif, il se retirait, de nuit, dans le jardin du couvent. Et il y récitait le rosaire pour l'âme des défunts.

"Mainte fois pendant que je priais la nuit, dira-t-il, il arrivait que des petits oiseaux se mettent à chanter, et moi, je priais avec eux pour voir qui louerait le mieux le Seigneur".

Il prédit avec exactitude le jour et l'heure de sa mort.