Droit des enfants : l'Eglise a fait plus que toute autre organisation

Aux Etats-Unis, les abus ont fortement diminué

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 680 clics

« L’Eglise catholique a fait ces dernières années plus que toute autre organisation internationale pour affronter ce fléau des abus sexuels sur mineurs et elle continuera à le faire », déclare Sœur Mary Ann Walsh, porte-parole de la conférence épiscopale des Etats-Unis.

La religieuse, de la congrégation des sœurs de la miséricorde, réagit aux accusations du rapport conclusif du Comité de l’Onu pour les droits de l’Enfant, présenté mercredi 5 février à Genève (cf.Zenit du 5 février 2014).

Selon le document, le Saint-Siège aurait agi de manière inefficace contre la question des abus  commis par des membres du clergé. La religieuse réplique en rappelant que le nombre de cas enregistrés dans l’Eglise des Etats-Unis a diminué drastiquement ces dernières années, grâce aux sévères mesures adoptées par les évêques et par le Saint-Siège pour protéger les enfants.

En 2012 par exemple, écrit-elle, les diocèses et les instituts religieux aux Etats-Unis ont fait des enquêtes impliquant 99% du clergé, 97% des éducateurs, 95% des employés, et 96% des bénévoles qui travaillent pour l’Eglise.

La religieuse partage les « perplexités » du Vatican quant aux critiques contenues dans les 16 pages du rapport sur les positions de l’Eglise sur la contraception, l’avortement et l’homosexualité.

« Le Comité ONU pour les droits de l’Enfant, a raison de dire que la question des abus sexuels est une préoccupation, et son engagement contre cette plaie est louable », souligne-t-elle. Toutefois « il gagnerait en crédibilité s’il s’engageait à protéger le plus fondamental des droits de l’enfant : le droit à la vie. » 

En effet, « quand le comité se laisse entrainer dans des luttes culturelles pour promouvoir l’avortement, les contraceptifs, les mariages homosexuels, il écorne sa noble cause pour les enfants au profit d’organisations qui ont d’autres traditions », conclut-elle.

Traduction d’Océane Le Gall