Eglises orientales: Le card. Daoud appelle à la générosité et espère la paix

Lettre à l´occasion de la collecte "Pro Terra Sancta"

| 358 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 10 avril 2001 (ZENIT.org) - Le cardinal Ignace Moussa Daoud, patriarche émérite d´Antioche des Syriens et actuel préfet de la congrégation pour les Eglises orientales, appelle les évêques et les fidèles du monde à se montrer solidaires avec l´Eglise qui est en Terre-Sainte. Il redit son espérance dans la venue de la paix.



Une Lettre
Le cardinal Daoud affirme cette conviction dans une lettre aux évêques et aux fidèles à l´occasion de la collecte annuelle du Vendredi Saint "Pro Terra Sancta". C´est pour nous l´occasion de présenter plus en détail la congrégation pour les Eglises orientales.

Terre-Sainte, terre de contradictions
La Terre-Sainte, rappelle le cardinal Daoud, n´est pas seulement un lieu cher à qui y vit, mais "la maison de tous, la patrie commune, le cœur de la chrétienté", et en même temps la "synthèse des contradictions du monde moderne", ses luttes et ses violences.

Une constante floraison de charité
Le cardinal rappelle la nécessité d´une aide généreuse à cette Eglise. "Dieu, dit-il, peut changer miraculeusement le sort des hommes, surtout lorsqu´il peut compter sur notre aide".
"Je suis fils de cette terre qui vit aujourd´hui encore la présence et les signes de l´ancienne chrétienté", écrit le cardinal Daoud. Une terre où, malgré tant de difficultés sociales et politiques, "des hommes et des femmes agissent avec ferveur et humilité, se consacrant aux petits, aux pauvres, aux défavorisés". C´est, dit-il, une "constante floraison de charité, de bonté active, d´attention, d´altruisme courageux".

Rencontre, respect et collaboration loyale
"Nos pauvres mains, continue le préfet, ne sont pas en mesure de se substituer à celles de Dieu". Pourtant, "lui, veut se servir de notre bonne volonté, de notre disponibilité, et de notre générosité afin que l´espérance ne meure pas dans le cœur des hommes, ce qui serai la seule vraie mort qui assujettisse l´homme".
C´est pourquoi le cardinal Daoud invite à la générosité. "Pour soulager les peurs, pour soutenir le courage de leur témoignage, pour vaincre le désespoir et la méfiance, pour guérir les blessures ouvertes depuis trop longtemps". Le cardinal souhaite aussi ainsi renouveler chez les fidèles du monde "l´amour envers une terre sanctifiée par la présence du Christ, de façon à ce qu´elle devienne vraiment un "lieu de rencontre", de "respect réciproque", et de "collaboration loyale envers tous ceux qui y vivent dans le besoin".