Egypte : la solidarité du monde entier

Témoignage de l'évêque de Louxor

Rome, (Zenit.org) | 656 clics

Ils sont nombreux dans le monde à avoir « voulu exprimer leur solidarité au peuple égyptien... C’est une solidarité vraiment incroyable », estime l'évêque égyptien Mgr Zakaria qui demande « à tous de continuer à prier pour l’Égypte ».

« Je pleure sur toute cette humanité simple, faite de musulmans et chrétiens, qui réside dans les villages de la zone qui n’a rien parce que les réserves alimentaires touchent à leur fin et que la population a peur de sortir de chez soi », confie Mgr Youhannes Zakaria, évêque copte catholique de Louxor, à l’agence vaticane Fides.

Pour l'évêque, « c’est l’ensemble du peuple égyptien qui souffre actuellement. Musulmans et chrétiens sont unis dans le fait de subir la violence des extrémistes », poursuit-il.

Mgr Zakaria remercie « tous ceux qui, de par le monde, ont voulu exprimer leur solidarité au peuple égyptien. J’ai reçu des appels téléphoniques des États-Unis ; un évêque m’a appelé d’Allemagne. Tous ont dit avoir accueilli l’appel du pape François de prier pour la paix en Égypte. C’est une solidarité vraiment incroyable qui m’a ému ».

« A Louxor, la situation est critique... des désordres ont eu lieu, désordres au cours desquels différentes maisons de chrétiens ont été incendiées », précise l'évêque, qui est « enfermé dans l’évêché depuis 20 jours environ. Les forces de sécurité m’ont conseillé de ne pas sortir ».

« Plus de 80 églises et différentes écoles chrétiennes ont été incendiées », indique-t-il également, rappelant qu’en Égypte, « l’Église catholique gère, d’Alexandrie à Assouan, plus de 200 écoles où élèves chrétiens et musulmans étudient côte à côte ».

« Dans tous les cas, demain, 22 août, nous fêterons l’Assomption selon le calendrier julien, avec une messe qui sera célébrée le matin et non le soir pour raisons de sécurité. Les célébrations de cette année prendront une forme extrêmement réduite parce que nous devrons être attentifs à tout ce que nous faisons. Mais grâce aux forces de l’ordre et aux militaires, nous nous sentons plus en sécurité que voici quelques jours » affirme l’évêque.

En effet, « les conditions de sécurité s’améliorent actuellement, notamment parce qu’un certain nombre de responsables extrémistes qui incitaient les jeunes à la violence ont été capturés. Nous sommes encore cloîtrés chez nous mais les militaires nous ont porté du pain ».

Selon Mgr Zakaria, la campagne contre les chrétiens mise en œuvre par les Frères musulmans est due au fait qu’ils « pensent que les chrétiens sont à l’origine de la chute de Morsi ». « Il est vrai que les chrétiens ont participé aux manifestations contre Morsi mais ce sont 30 millions d’égyptiens qui sont descendus dans les rues, la majeure partie musulmans, contre le Président destitué. En attaquant les chrétiens, ils veulent jeter l’Égypte dans le chaos ».

« Seul le dialogue et le respect réciproque permettront de sortir de cette situation dramatique » conclut-il.