Emmanuel Ruiz et ses compagnons, martyrs à Damas

Hospitalité pour de jeunes maronites

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 659 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire du bienheureux espagnol Emmanuel Ruiz et ses compagnons, martyrs à Damas (†1860).

Franciscain espagnol, né en 1804, le P. Emmanuel Ruiz était Gardien, c'est-à-dire supérieur du couvent de Damas, en Syrie, haut lieu de la conversion de l'apôtre saint  Paul.

Il avait pour compagnons six religieux espagnols, et un Autrichien: Carmel Volta, Pierre Soler, Nicolas Alberga, Engelbert Kolland et Ascagne Nicanor étaient prêtres. François Pinazo et Jean Jacob Fernandez, de simples religieux.

Le P. Emmanuel et ses sept frères tentèrent de résister à l'insurrection dirigée par les Druzes contre les chrétiens libanais en se barricadant. Car trois jeunes frères, des chrétiens Maronites, s'étaient réfugiés chez eux.

Mais leurs agresseurs eurent bientôt raison de leur faible défense. Faits prisonniers, les Franciscains refusèrent de renier leur foi et ils furent mis à mort dans leur couvent. 

Attirés dans un piège et dénoncés avec eux, les jeunes Maronites, François, Mootius et Raphaël Massabki, confessèrent leur foi et partagèrent les supplices des missionnaires jusqu'au martyre.

Le pape Pie XI les a béatifiés ensemble en 1926.