Emotion de Benoît XVI pour la mort d’Alexis II

Il rappelle que le patriarche de Moscou a guidé la renaissance de son Eglise

| 1448 clics

ROME, Vendredi 5 décembre 2008 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI a manifesté son émotion à l'annonce de la mort de Sa Sainteté Alexis II, patriarche de Moscou et de toute la Russie.

Dans un message envoyé au Saint Synode de l'Eglise orthodoxe russe, le pape reconnaît le rôle du patriarche dans la renaissance de cette Eglise après la persécution communiste soviétique.

Le pape prie le Seigneur « afin qu'il accueille dans son Royaume de paix et de joie éternelle cet infatigable ministre, et accorde consolations et réconfort à ceux qui pleurent son départ douloureux ».

« Se souvenant de l'engagement commun sur le chemin de la compréhension et collaboration réciproques entre orthodoxes et catholiques », l'évêque de Rome souligne « les efforts accomplis par le défunt patriarche pour la renaissance de l'Eglise, après la dure oppression idéologique qui a provoqué le martyre de tant de témoins de la foi chrétienne », dit-il dans son message.

« Je me souviens également du bon combat pour la défense des valeurs humaines et évangéliques qu'il a mené en particulier sur le continent européen, et je forme le voeu que son engagement porte des fruits de paix et d'un authentique progrès humain, social et spirituel », ajoute-t-il.

Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat et le cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, ont également transmis des messages de condoléances.

Alexei Mikahilovich Rediger (Alexis II), était né le 23 février 1929 à Tallin en Estonie. Son père était prêtre, émigré de saint Petersbourg. Ordonné prêtre en 1950, il devint moine en Estonie en 1961. Cette même année il fut élu évêque de Tallin et Estonie.

De 1986 à 1990 il fut évêque de Leningrad (actuelle Saint Petersbourg) et Novgorod. Le 7 juin 1990 il fut élu patriarche de Moscou et de toute la Russie, devenant le 15e patriarche de cette Eglise.

Le dialogue entre Rome et Moscou

Au cours de l'année 2008, les occasions de dialogue entre le patriarche et le pape s'étaient intensifiées.

En janvier 2008 Alexis II avait proposé l'élaboration de plans pastoraux communs avec l'Eglise catholique.

En mai, Benoît XVI avait transmis au patriarche une lettre sur le chemin vers la pleine communion, qui lui a été remise par le cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

En octobre dernier, l'archevêque de Naples, le cardinal Crescenzio Sepe avait remis au patriarche une autre lettre du pape dans laquelle Benoît XVI exhortait à offrir au monde un témoignage de paix commun.

Le patriarche avait répondu à son tour par une lettre dans laquelle il soulignait le développement positif des relations et de la coopération entre l'Eglise catholique et le patriarcat.

Le 26 octobre dernier, le cardinal français André Vingt-Trois, archevêque de Paris, s'est rendu en visite à Moscou, invité par le patriarche Alexis II. Au cours de cette visite il a notamment rendu hommage au martyre des orthodoxes durant la période soviétique.