En prison on perd sa liberté mais pas sa dignité, rappelle Benoît XVI

Rencontre de pastorale pénitentiaire en Amérique latine

| 1727 clics


ROME, Dimanche 30 novembre 2008 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI a souligné ce dimanche qu'en prison on perd sa liberté mais pas sa dignité, rappelant ainsi les droits inaliénables des prisonniers.

S'adressant aux pèlerins de langue espagnole, après la prière de l'Angélus, ce dimanche à midi, le pape a évoqué la VIe rencontre sur la pastorale pénitentiaire, pour l'Amérique latine et les Caraïbes, qui s'est déroulée du 24 au 28 novembre en République dominicaine, une initiative du CELAM (Conseil épiscopal d'Amérique latine).

Benoît XVI a d'abord encouragé « ceux qui travaillent pour les hommes et les femmes qui ont perdu leur liberté mais pas leur dignité ».

« Dans ces cas-là aussi il faut respecter les droits humains fondamentaux et rechercher une récupération et une rééducation qui permette une réinsertion des prisonniers dans la société », a-t-il ajouté.

Le pape leur a manifesté sa proximité spirituelle, assurant qu'il les portait dans la prière. Il les a bénis et les a invités « à ne pas se sentir seuls et à garder l'espérance dans le Seigneur qui est éternellement fidèle à ses promesses de salut et vient visiter sa vigne qu'Il a lui-même plantée parmi les hommes ».