En remerciant les volontaires, Benoît XVI les interroge sur leur vocation

Le pape rencontre les volontaires des JMJ venus des quatre coins du monde

| 1604 clics

ROME, Dimanche 21 août 2011 (ZENIT.org) – Benoît XVI a vivement remercié lesquelque 12 000 volontaires de la Journée Mondiale de la Jeunesse de Madrid, saluant les « services inestimables » qu’ils ont rendus aux millions de pèlerins présents pour cette 26e édition. Avec délicatesse, il les a aussi invités à se poser cette « question très sensible » : Que désire Dieu de moi ? « Répondez avec amour à celui qui par amour s’est consacré à vous », a-t-il conseillé.

Le pape est arrivé ce dimanche après-midi au Parc des expositions de Madrid (IFEMA) transformé durant ces JMJ en centre logistique. Tout en saluant la foule des jeunes portant le « gilet vert » des volontaires, le pape a béni et embrassé plusieurs bébés portés par des volontaires jusqu’à la fenêtre de sa papamobile.

Plus de 14 000 volontaires âgés de 20 à 28 ans, sont venus du monde entier pour apporter leur aide à l’organisation des JMJ : parmi les plus nombreux, les Espagnols suivis des Polonais (1200 volontaires) mais aussi des Brésiliens, des Italiens et des Américains. D’autres, précise le site officiel des JMJ, sont venus de Taïwan, du Japon, d’Arabie Saoudite ou de Géorgie. Et parmi eux, 62 % sont des filles !

Accueilli par le cardinal Antonio María Rouco Varela, archevêque de Madrid, le pape de 84 ans a ensuite écouté le témoignage de 2 jeunes volontaires : un jeune madrilène et une jeune originaire de Rio de Janeiro, qui a vivement remercié le pape d’avoir choisi cette ville pour les prochaines JMJ de 2013. « Nous prions pour vous et nous vous plaçons sous la protection de Notre-Dame d’Aparecida », a-t-elle affirmé avant de saluer Benoît XVI avec beaucoup d’affection.

En s’adressant ensuite aux milliers de jeunes enthousiastes de le rencontrer, le pape les a vivement remerciés pour leurs « services inestimables ». « Vous avez donné aux Journées Mondiales le visage de l’amabilité, de la sympathie et du dévouement aux autres », a-t-il affirmé. « Vous avez non seulement été attentifs envers les pèlerins mais aussi envers le Pape », a-t-il ajouté en les remerciant pour leurs « sacrifices ».

« Aimer c’est servir, et le service accroît l’amour », a poursuivi le pape. « Je pense que c’est un des plus beaux fruits de votre contribution » aux JMJ. « Mais cette récolte, vous ne la recueillerez pas vous seulement, mais l’Eglise toute entière qui, comme mystère de communion, s’enrichit de l’apport de chacun de ses membres ».

« Le Christ m’appelle-t-il à le suivre de plus près ? », demande le pape

Au terme de cette « joyeuse expérience », a ajouté le pape, « il est possible que se soit posée timidement ou impérieusement en beaucoup d’entre vous une question très sensible : Que désire Dieu de moi ? Quel est son dessein pour ma vie ? Le Christ m’appelle-t-il à le suivre de plus près ? Ne pourrais-je pas dépenser ma vie entière dans la mission d’annoncer au monde la grandeur de son amour par le sacerdoce, par la vie consacrée ou par le mariage ? ».

« Si cette inquiétude a surgi, laissez-vous porter par le Seigneur et offrez-vous comme volontaires au service de Celui qui « n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 45). Votre vie atteindra une plénitude insoupçonnée », a souligné le pape. Au terme de ces JMJ, voilà ce que « vous demande le pape lors de cet au revoir : que vous répondiez avec amour à celui qui par amour s’est consacré à vous. Encore merci et que Dieu soit toujours avec vous ».

Marine Soreau