En temps de crise, la « boussole » de l’enseignement social catholique

Message de Benoît XVI aux entrepreneurs et dirigeants chrétiens

| 1626 clics


ROME, Lundi 22 mars 2010 (ZENIT.org) - En temps de crise, le pape Benoît XVI recommande aux entrepreneurs et dirigeants chrétiens de se fier à la « boussole bien réglée » de l'enseignement social catholique. 

A l'occasion des XXVIIIème Assises nationales du mouvement des entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), qui ont eu lieu à Besançon du 19 au 21 mars 2010, le pape Benoît XVI a fait parvenir, par son secrétaire d'Etat le cardinal Tarcisio Bertone, un message à Mgr André Lacrampe, archevêque de Besançon. 

« Informé de la tenue à Besançon des vingt-huitièmes assises nationales du Mouvement des entrepreneurs et dirigeants chrétiens, Sa Sainteté le Pape Benoît XVI adresse à tous les participants ses cordiales salutations et les assure de sa prière pour le bon déroulement de leurs travaux », dit le message.  

Puis le pape aborde le thème de la crise : « Dans la situation de crise que connaît aujourd'hui le monde, le thème retenu pour ces rencontres ‘Tenir le cap' est une invitation pressante à vous laisser guider par l'Esprit du Christ et à mettre en lui toute votre confiance ».  

Il invite à surmonter la « peur » qu'engendre cette crise : « Dans l'enseignement social de l'Eglise vous trouverez une boussole bien réglée pour tenir le cap de la foi, vaincre les peurs du chemin et construire ensemble les liens de la solidarité ».  

Le pape en appelle aussi à leur créativité en plaçant l'homme au centre de leurs préoccupations et par conséquent il « encourage les entrepreneurs et dirigeants chrétiens à produire une réflexion nouvelle et à déployer de nouvelles énergies au service d'un véritable humanisme intégral, ouvert à Dieu et aux frères (cf. Caritas in veritate, § 78) ».  

« De grand cœur, le Saint-Père vous confie à l'intercession maternelle de Notre-Dame et il vous adresse, ainsi qu'aux participants aux assises, aux membres du mouvement et à leurs familles, une Bénédiction apostolique particulière », conclut le cardinal Bertone. 

Anita S. Bourdin