« Ensemble pour l’Europe » : Chrétiens au service de l’Europe unie

Rassemblement de Stuttgart

| 1761 clics

ROME, Lundi 14 mai 2007 (ZENIT.org) – Le rassemblement œcuménique européen « Ensemble pour l’Europe » a réuni le 12 mai 2007 à Stuttgart (Allemagne) 9000 chrétiens de 250 communautés et mouvements catholiques, protestants orthodoxes et anglicans, désireux de mettre leurs capacités, charismes, engagements au service de la société, et plus particulièrement d’une Europe unie dans la diversité.



Alternant avec des moments artistiques et festifs, des membres et responsables de mouvements ont transmis leurs témoignages (en particulier concernant la famille, l’engagement politique, l’économie, les pauvres et défavorisés, la justice et la paix, etc.), ainsi que leurs réflexions et prières.

Andrea RICCARDI (Sant’Egidio) a évoqué sa vision d’une Europe unie, soulignant que « même si les institutions sont rigides, si les processus vont au ralenti, si les politiciens hésitent, nous, chrétiens européens, devons avoir le courage de promouvoir un sentiment européen commun, capable d’habiter les cœurs et les esprits. Nous disons qu’il manque des prophètes. Mais ne devrions-nous pas nous-mêmes être un peuple prophétique ? Prophétique à travers les traditions, les charismes, la spiritualité, nos Églises différentes, mais tous capables d’entraîner et de gagner les Européens au sentiment d’un destin commun que nous devons communiquer à nos concitoyens comme une conviction, une vision et une passion en plus. »

Dans son message Chiara LUBICH (Focolari) a invité à vivre et engendrer une « culture de communion » entre chrétiens, avec la certitude que dans la nuit culturelle et collective que traverse l’Europe, « l’amour pour Jésus abandonné et crucifié » est la voie de cette communion.

La conclusion de Gérard TESTARD (Fondacio) a resitué l’enjeu de la manifestation : « L’Europe, dans son unité, nous concerne comme chrétiens. Les chrétiens, et singulièrement les communautés et mouvements, ont le devoir de continuer à donner une épaisseur humaine à l’Europe. L’œcuménisme a vocation à faire bouger ce que le politique ne peut faire seul : se recevoir les uns des autres, donner une âme aux peuples et à l’Europe. Le Christ présent au milieu de nous – comme il l’a promis si nous sommes unis en son nom – éclairera notre chemin, reversera dans le monde et dans notre Europe des flots de lumière et de vie. « Ensemble pour l’Europe » est un signe d’espérance. »

Plusieurs responsables politiques ont fait parvenir des messages de soutien : José Manuel Barroso (Président de la Commission européenne), Angela Merkel (Chancelière de la République fédérale d’Allemagne), Bertie Ahern (Premier ministre d’Irlande), Jacques Delors (ancien président de la Commission européenne), etc... Romano Prodi (Président du gouvernement italien) et Jacques Barrot (Vice-président de la Commission) étaient présents à Stuttgart.

En France, plusieurs villes (Paris, Toulouse, Lyon, Angers, Besançon, Brest, etc) ont réuni des centaines de participants autour rassemblements similaires avec retransmission de la rencontre de Stuttgart par satellite et un programme local.

Interventions et photos du rassemblement de Stuttgart et comptes rendus détaillés des villes-relais en France sur le site (www.europ2007.org)