Entretien du pape François et du patriarche Gregorios III

Prochaine visite du Saint-Synode de lEglise grecque-melkite catholique

Rome, (Zenit.org) | 751 clics

Patriarcat grec-melkite catholique

d’Antioche et de tout l’Orient

d’Alexandrie et de Jérusalem

Premier entretien du Pape François et du Patriarche Gregorios III

Gregorios III : « Apporter la paix et ancrer les Chrétiens sur leurs terres, témoins de Foi et d’Espérance »

« Nous sommes venus vous apporter l’hommage affectueux de notre Eglise grecque-mekite catholique et de ce Proche-Orient sanglant dont les peuples vivent un chemin de croix continu. Pour tous nous demandons votre prière constante »

C’est par ces mots qu’a débuté, le 18 avril dernier, le long entretien en tête-à-tête entre S.B. Gregorios III, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem et le pape François qui recevait, pour la première fois depuis son élection le patriarche.

Gregorios III était accompagné des Archimandrites T.R.P. Mtanios Haddad et T.R.P. Sleiman Abou Zeid. Après les présentations d’usage, le Saint-Père et le patriarche se sont isolés pour un entretien d’une demi-heure au cours duquel de très nombreux sujets ont été abordés et de nombreuses questions soulevées.

Sa Béatitude a « remercié le pape François pour ses appels réitérés à la paix au Proche-Orient et tout particulièrement en Syrie » comme il a souhaité que le Saint-Père « prenne l’initiative pour trouver le chemin qui mène à la paix sur des bases solides. Car cette situation de crise risque de fragiliser encore plus la stabilité régionale et la paix dans le monde comme la présence chrétienne en Orient, singulièrement en Terre-Sainte. »

Pour faire face à la crise en Syrie, Gregorios III, a demandé au Saint-Père de « réunir autour de lui les pasteurs de l’Eglise de Syrie pour trouver ensemble les moyens de d’apporter la paix et d’ancrer les Chrétiens sur leurs terres pour qu’ils soient pour tous des témoins de Foi et d’Espérance. »

Le Patriarche a aussi exprimé l’espoir de voir le Pape François réunir autour de lui – et de manière régulière – les patriarches des Eglises catholiques d’Orient « pour renforcer et soutenir toutes les initiatives pour la paix, encourager l’œcuménisme et le dialogue islamo-chrétien… »

Gregorios III a invité le Saint-Père à se rendre au Proche-Orient qui « a besoin de la présence du Pape et de sa bénédiction » rappelant combien « le Pape François connaît bien cette région et ses problèmes à travers sa profonde connaissance de sa diaspora en Argentine et tout particulièrement dans son ancien diocèse de Buenos-Aires. »

Le patriarche a annoncé la prochaine visite du Saint-Synode de l’Eglise grecque-melkite catholique au Saint-Père dont cet entretien n’était que le prélude.