Equipes Notre Dame : l'Amour de Dieu présent dans l'amour du couple

Regard sur la XIème rencontre internationale de Brasilia

| 757 clics

Hubert et Séverine Jahan

ROME, vendredi 24 août 2012 (ZENIT.org) – Nous sommes mariés depuis 18 ans et membres des Equipes Notre Dame depuis 10 ans. Lorsque nous avons décidé de cheminer en couple et en équipe, nous ne savions pas à quoi nous attendre si ce n’est, essayer d’incarner notre sacrement de mariage dans notre vie de couple et le partager en famille, avec nos 4 enfants.

Lorsque nous avons décidé de nous rendre à Brasilia, en juillet 2012 (cf. Zenit du 23 juillet 2012), nous ne savions pas à quoi nous attendre si ce n’est recevoir beaucoup de ce pays en recherche et retrouver nous-même la joie de chercher Dieu dans nos vies alors que notre vieille Europe sécularisée ne s’y prête pas toujours…

Le bien-être de la société est lié au bien-être conjugal

Alors que nous écrivons cet article le jour de l’Assomption de la Vierge Marie, une polémique voit le jour en France sur la prière proposée par les évêques de France vivement contestée par certains parce que l’Eglise ose se mêler de politique… Pourtant, les premiers mots qui nous viennent à l’esprit sont ceux du Père Timothy Radcliffe o.p., présent à Brasilia, rappelant que de l’Amour naturel entre un homme et une femme dépend la paix dans une famille. Et que, de la paix d’une famille dépend la paix d’une société. Et enfin, que de la paix d’une société, dépend la paix du monde ! Cet Amour que nous nous sommes échangés le jour de notre mariage vient de Dieu. Il est universel comme nous l’avons profondément vécu à Brasilia avec des couples issus de plus de 50 pays du monde ! L’Amour de Dieu est présent dans l’Amour du couple ; cette rencontre internationale des équipes Notre Dame en fut le témoin.

L’Amour réside dans la réalité dans laquelle Dieu nous a insérés

Ce sont les propos que nous reprenons de To et Zé Moura Soares, les nouveaux responsables Portugais de l’Equipe internationale des Equipes Notre Dame. Nous sommes assez prompts à imaginer que notre prochain n’est pas à nos côtés mais loin de nos réalités quotidiennes. Or, prendre soin de l’Autre, en commençant par son conjoint, nous invite à être des disciples du Christ. Et c’est en étant des disciples du Christ que nous devenons attentifs à la souffrance humaine. To et Zé Soares soulignent que nous devons accepter d’être tels que nous sommes. Invitation ardue dans notre société où l’image règne, où le modèle parfait et inaccessible est de rigueur, où la soif de reconnaissance prime. Avec la grâce de Dieu et la force de l’Esprit Saint, c’est possible ! Prendre soin de l’Autre, ce n’est pas être un simple gardien mais c’est retourner à la source de l’Amour. Brasilia 2012 invite chaque personne et chaque couple à être des bâtisseurs d’un monde nouveau.

« Oser l’évangile », thème de la rencontre développée à la lumière de la parabole du samaritain (Luc, 10, 30-37), est une Parole de Vie pour notre temps

Ce thème est celui que nous avions pris avec notre Equipe Notre Dame pour l’année 2011-2012. Nous étions loin d’imaginer qu’il nous parlerait encore et même, qu’il nous parlerait toujours… Cette parabole délivrée par Jésus aux hommes de loi est un chemin de vie renversant : renverser nos projets, ne pas tout contrôler, ne pas tout diriger, sortir de nous-même, avoir l’audace de partager ce que nous sommes avec un Autre tout en respectant son altérité, tout en lui créant un espace de liberté. Ceci n’est possible qu’avec la grâce de Dieu. Le Père Timothy Radcliffe nous a par ailleurs délivré un enseignement très touchant sur le sacrement du mariage : c’est une conversation ! Et cette conversation doit être présente jusque dans l’éthique sexuelle. Et de conclure par le verset 37 : « Va et fais de même », chaque couple est envoyé et doit trouver lui-même son identité avec la grâce de Dieu. Nous sommes conscients que les Equipes Notre Dame nous donnent des moyens et la force pour chercher. Et nous avons la grâce d’évoluer avec le sacrement du mariage et le sacrement de l’Ordre grâce à la présence d’un conseiller spirituel par équipe.

Brasilia 2012, XIème rencontre internationale des équipes Notre Dame, signe de l’universalité de l’Eglise

C’est sans aucun doute l’aspect de cette rencontre qui nous aura le plus marqué. Avec la présence du P. Jean, prêtre Syrien dans notre équipe brassée, nous avons été bouleversés. Comment a-t-il pu quitter les siens en pleine guerre à Alep pour rejoindre ce rassemblement international des équipes à Brasilia ? Sans doute, parce qu’il a cru dans la force de la prière universelle, parce qu’il savait qu’en unissant ses prières à celle des couples du monde entier, son cœur souffrant serait réconforté. Lorsque son chant en arabe s’est élevé vers le ciel, nous ne comprenions pas ses paroles mais nous comprenions son cœur. L’accueil si chaleureux et joyeux des Brésiliens a contribué à cette communion de la prière. Les belles liturgies empreintes de solennité et d’applaudissements à l’issue de l’évangile, les Eucharisties célébrées dans toutes les langues ont renforcé notre foi dans le peuple de Dieu. Chacun d’entre nous est membre du corps du Christ. Cette rencontre internationale nous fait comprendre que pour « oser l’Evangile », la première personne que nous avons à renouveler, c’est nous même… Sa sainteté le pape Benoit XVI encourage les couples chrétiens à prendre part dans le renouveau de l’Eglise en étant « le doux visage souriant de l’Eglise, les messagers les meilleurs et les plus convaincants de la beauté de l’amour soutenu et nourri par la foi, don de Dieu largement et généreusement offert à tous, pour découvrir chaque jour le sens de leur vie. »