Espagne : 23 martyrs du XXe s. béatifiés

Persécution à lépoque de la Guerre civile

| 1419 clics

ROME, dimanche 18 décembre 2011 (ZENIT.org) – Benoît XVI se réjouit de la béatification de 23 martyrs espagnols, samedi, 17 décembre 2011. Il souhaite que « leur sacrifice porte beaucoup de fruits ».

Benoît XVI s’est exprimé sur cette béatification devant les milliers de visiteurs présents place Saint-Pierre pour l’angélus de midi, ce dimanche 18 décembre 2011.

« Hier, à Madrid, a annoncé le pape, 22 missionnaires oblats de Marie Immaculée  et un laïc ont été proclamés bienheureux. »

« A la joie de leur béatification », a affirmé le pape, « se joint l’espérance que leur sacrifice porte encore beaucoup de fruits de conversion et de réconciliation ».

Benoît XVI a par ailleurs précisé que ces chrétiens ont été tués « pour le seul fait d’avoir été témoins zélés de l’Evangile »: le pape écarte ainsi toute interprétation politique de leur martyre, lors de la persécution anti-catholique qui s’est déchaînée à l’époque de la Guerre civile espagnole.

Saluant ensuite les visiteurs de langue espagnole, le pape a souhaité « que leur témoignage de foi et de charité » serve « de stimulant et d’exemple pour offrir notre vie au service de Dieu et des hommes ».

Il s’agit de Francisco Esteban Lacal et 21 compagnons, Missionnaires oblats de Marie Immaculée, et un laïc, Cándido Castán San José, père de famille et président de la Confédération nationale des œuvres catholiques.

En Espagne, après la chute de la monarchie en 1931, l’anticléricalisme s’est durci jusqu’à souhaiter la disparition de l’Eglise. Les Missionnaires oblats poursuivaient leur œuvre pastorale malgré tout. Mais le 24 juillet 1936, un groupe de miliciens armés de fusils et de pistolets, a pénétré dans une des maisons des Oblats. Sept religieux et un laïc, Cándido Castán, ont été fusillés dans un parc de Madrid. Au moment de l’exécution, les témoins ont pu entendre des paroles de pardon et l’exclamation : “Vive le Christ Roi!”. En novembre de la même année, 15 autres missionnaires oblats ont été tués.

La cérémonie de béatification s’est déroulée hier samedi 17 décembre à Madrid. Radio Vatican rapporte que la messe a été présidée par le cardinal Angelo Amato, représentant du pape et préfet de la Congrégation pour les causes des saints.

Le cardinal a déclaré, durant son homélie : « Ils n’avaient rien fait de mal. Au contraire, leur unique désir était de faire le bien et d’annoncer à tous l’Evangile de Jésus, qui est bonne nouvelle de paix, de joie et de fraternité » .

« Ils ont été brutalement tués, a-t-il poursuivi, mais leur message reste vivant. » : « Sans armes et avec l’énergie de la foi en Dieu », a-t-il expliqué, « ils ont vaincu le mal, nous laissant un héritage précieux de bien. Les bourreaux sont oubliés, leurs victimes innocentes sont commémorées et célébrés. »



Radio Vatican note que les 23 martyrs ont été béatifiés l’année des 150 ans de la mort de saint Eugène de Mazenod, fondateur de la congrégation des Missionnaires oblats de Marie Immaculée.

Anne Kurian