Etats-Unis: L’évêque doit rechercher la sainteté

| 734 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 30 avril 2004 (ZENIT.org) – L’évêque doit rechercher la sainteté dans sa vie et sanctifier le peuple de Dieu, recommande Jean-Paul II aux évêques des Etats-Unis.



Les évêques des provinces ecclésiastiques de Baltimore et Washington ont en effet été reçus en audience par Jean-Paul II jeudi matin en conclusion de leur visite ad Limina. Le pape leur proposait de réfléchir au "mystère de l’Eglise" et à l’exercice du "ministère épiscopal".

Le Christ est "la source et l’origine de toute sainteté", rappelait le pape qui ajoutait que "cette vérité fondamentale de la Foi" doit être "mieux comprise et mieux appréciée par tous les membres du Corps du Christ", car elle constitue "la composante essentielle de la conscience de l’Eglise et le fondement de sa mission universelle".

Pourtant, faisait remarquer le pape, "la sainteté de l’Eglise sur terre reste très imparfaite". Il expliquait: "Sa sainteté est à la fois don et appel, une grâce constitutive et un devoir de fidélité constante à la grâce".

Ainsi, continuait Jean-Paul II, le chrétien est appelé "à chaque instant de sa vie, à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité". C’est la raison pour laquelle le pape a invité les membres de l’Eglise "à reconnaître sincèrement leurs péchés et leur besoin constant de conversion".

Aussi le pape recommandait-il aux évêques que "la vie de chaque chrétien et toutes les structures de l’Eglise" soient "clairement orientés vers cette recherche de la sainteté personnelle".

Jean-Paul II discerne en effet dans la recherche de la sainteté "la clef de voûte de la vie et de l’identité de chaque évêque qui doit reconnaître son propre besoin d’être sanctifié tout en conduisant les autres vers la sanctification".

Pour y parvenir, l’évêque doit, recommandait encore le pape, "écouter avec attention la Parole de Dieu", mais aussi "contempler et enseigner à contempler". Et sa prière doit se nourrir "de l’Eucharistie", insistait le pape, de "l’adoration devant le tabernacle", du "recours régulier au sacrement de pénitence" et de "la célébration de la liturgie des heures".

Jean-Paul II a également souligné l’importance "d’un style de vie qui imite la pauvreté du Christ", et il concluait en insistant sur "le lien entre la sainteté et la mission de l’Eglise".