Etats-Unis : le rôle « décisif » des laïcs catholiques

Message de Benoît XVI aux Chevaliers de Colomb

| 1192 clics

Hélène Ginabat

ROME, lundi 27 août 2012 (ZENIT.org) – Les menaces contre la liberté religieuse sont un défi lancé à l’Eglise et à l’ensemble de la société américaine qui souligne « l'importance décisive des laïcs catholiques pour faire progresser la mission de l'Église », déclare Benoît XVI.

Le pape a en effet fait parvenir un message, par l’intermédiaire du cardinal Secrétaire d’Etat, Tarcisio Bertone, à Carl Albert Anderson, Chevalier Suprême des Chevaliers de Colomb, à l’occasion du 130e Rassemblement annuel de l’Ordre, qui s’est tenu du 7 au 9 août 2012 en Californie, à Anaheim, sur le thème « Proclamez la liberté par toute la terre ».

Ce rassemblement a eu lieu dans le contexte particulier de la réforme de la santé du gouvernement, qui oblige tous les établissements à fournir une couverture sociale à leurs employées, couvrant notamment la stérilisation, l’avortement et la contraception. Cette obligation est vue comme une violation de la liberté religieuse (cf. Zenit du 23 mai 2012).   

Le rôle décisif des laïcs

Le pape évoque la situation aux Etats-Unis, déplorant « des efforts concertés » et des menaces d’une « gravité sans précédent », qui visent à limiter le droit à la liberté religieuse et la participation de l’Eglise au débat public.

Il salue le rôle joué, dans ce contexte, par les Chevaliers de Colomb qui « ont travaillé sans relâche » auprès de la communauté catholique pour l’aider à prendre conscience du danger et à y faire face.

Les défis actuels, dans un monde qui évolue rapidement, rappellent « l'importance décisive des laïcs catholiques pour faire progresser la mission de l'Église » estime Benoît XVI, soulignant que ces questions « déterminent l’avenir de la société américaine ».

Pour le pape, les laïcs catholiques doivent être « engagés, bien formés, dotés d’un sens critique aigu vis-à-vis de la culture dominante » et avoir « le courage de combattre un sécularisme réducteur ».

C’est pourquoi, rappelant que les Chevaliers de Colomb ont été « des pionniers dans le développement de l’apostolat laïc moderne », il les exhorte à continuer de transmettre cet héritage en « procurant une saine inspiration, un encadrement et une orientation à une nouvelle génération de laïcs catholiques, fidèles et dévoués ».

Pour répondre aux exigences de la nouvelle évangélisation, Benoît XVI les encourage « à renforcer les programmes de formation permanente catéchétique et spirituelle si louables qui ont longtemps été la marque de l’Ordre ».

Le témoignage de la foi

Si les laïcs doivent se former, c’est en vue du « témoignage », rendu en vertu de leur baptême. En ce sens, souligne Benoît XVI, les Chevaliers s’engagent à « propager le Royaume de Dieu dans ce monde » en témoignant humblement, au quotidien, de leur foi en Jésus-Christ et de leur amour pour l’Eglise.

Le pape assure de sa prière pour les Chevaliers, afin qu’ils soient renouvelés, notamment par l’Année de la foi, dans leur volonté de « professer leur foi baptismale dans sa totalité », de « la célébrer plus intensément dans la liturgie » et de « la rendre manifeste à travers le témoignage de leur vie ».

Benoît XVI remercie enfin les Chevaliers et leurs familles pour la « solidarité spirituelle » qu’ils lui ont manifestée récemment à travers « le bouquet spirituel de prières et de sacrifices » offerts à son intention et qui sont non seulement « un témoignage exceptionnel d’amour pour le Successeur de saint Pierre » mais aussi « un signe de particulière fidélité, de loyauté et de soutien durant ces moments difficiles ».