Etats-Unis : rite de bénédiction pour l'enfant à naître

Soutenir les parents et favoriser le respect de la vie

| 1205 clics

Anne Kurian

ROME, lundi 21 mai 2012 (ZENIT.org) – Un rite de bénédiction pour l’enfant à naître vient d’être diffusé dans les paroisses, aux Etats-Unis, afin de soutenir les parents et de favoriser le respect de la vie.

Le texte du rite de bénédiction pour l’enfant dans le sein de la mère (Rite for the Blessing of a Child in the Womb) a été approuvé par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements en mars 2012.Le texte est disponible en anglais et en espagnol, depuis le jour de la fête des mères (13 mai, http://www.usccb.org/about/pro-life-activities/prayers/upload/Rite-for-the-Blessing-of-a-Child-in-the-Womb.pdf).

La Conférence des évêques des Etats-Unis (USCCB) explique dans un communiqué que la bénédiction a pour but de « soutenir les parents qui attendent la naissance de leur enfant, encourager les prières paroissiales à cette intention, reconnaître le don précieux qu’est un enfant à naître et favoriser le respect pour la vie humaine dans la société ».

Le cardinal Daniel N. DiNardo, archevêque de Galveston-Houston et président de la Commission pour la défense de la vie (Pro-Life activities) de l’USCCB, a souligné la joie de la communauté catholique, confiant son émotion devant « la beauté de cette bénédiction pour la vie humaine dans le sein de la mère ». 

La bénédiction peut être donnée durant la liturgie ou à l’extérieur de la messe. Pour Mgr Gregory Michael Aymond, archevêque de la Nouvelle Orléans, président de la Commission pour le culte divin de l’USCCB, les paroisses doivent « réfléchir au moyen d’introduire cette bénédiction dans la vie de la paroisse ». Le texte, a-t-il précisé, pourra être inséré dans le « livre des bénédictions », lorsqu’il sera révisé.

C’est Mgr Joseph Edward Kurtz, archevêque de Louisville, qui a eu l’initiative de cette bénédiction, après avoir constaté qu’aucun texte de ce type n’existait. Approuvé par les évêques des Etats-Unis, le texte a été envoyé au Saint-Siège pour la recognitio - amintenant obtenue - , en novembre 2008.

La traduction du rite en espagnol répond à un réel besoin pastoral aux Etats-Unis : aujourd’hui en effet, 35% des catholiques américains sont d’origine hispanique, et même 50% parmi les jeunes.