Ethiopie : Les charismatiques resserrent les liens avec les catholiques

L’Eglise accueille les membres du mouvement, propose des catéchèses

| 1420 clics

ROME, Vendredi 9 juillet 2010 (ZENIT.org) - Face au nombre croissant de charismatiques en Ethiopie, les responsables catholiques se montrent ouverts à l'accueil de ce mouvement, proposant des catéchèses destinées à renforcer les liens avec l'Eglise.

Le mouvement charismatique a attiré un nombre croissant de jeunes catholiques, orthodoxes et protestants, notamment à Addis Abeba, suscitant des réactions variées de la part des leaders des différentes Eglises.

L'Aide à l'Eglise en détresse (AED) a collaboré avec les responsables catholiques, notamment dans l'archidiocèse d'Addis Abeba, pour tendre la main aux jeunes charismatiques grâce à des programmes destinés à offrir un enseignement catholique, mettant particulièrement l'accent sur l'eucharistie, la confession et la dévotion mariale.

Mgr Lesane-Christos Matheos, évêque auxiliaire de cet archidiocèse, a déclaré à l'AED que le style de pratique charismatique, ou néo-pentecôtiste, attire les jeunes, leur donne une direction à suivre et leur lance un défi - ce qui contribue à conforter ces jeunes dans leur vie de foi.

Toutefois, a-t-il fait remarquer, certains groupes catholiques - les communautés ont tendance à suivre les lignes oecuméniques - n'ont pas pu bénéficier des bases solides de l'enseignement de l'Eglise, étant donné le petit nombre de prêtres ou de catéchistes qui se sont engagés avec les membres de ce mouvement. Selon le prélat, « certains prêtres éprouvent une méfiance à l'égard du renouveau charismatique en raison des similitudes qu'il présente avec les groupes pentecôtistes ».

Les pentecôtistes du début du 20e siècle étaient connus pour être en rupture et créer de nouvelles dénominations, tandis que les charismatiques actuels ont tendance à rester au sein de leurs Eglises.

Leur ouvrir les bras

L'évêque estime que « cela ne mène nulle part » d'abandonner les catholiques qui adhèrent au mouvement charismatique, et qu'il est au contraire « préférable de leur ouvrir les bras ».

Il fait remarquer que les leaders de l'Eglise orthodoxe éthiopienne, la principale confession chrétienne du pays, ont récemment durci le ton sur la participation à ce mouvement. Cependant, selon l'AED, l'Eglise orthodoxe a vu ses membres diminuer tandis que les gens se tournaient toujours plus vers le style des Eglises pentecôtistes.

Selon Mgr Matheos, l'Eglise catholique, qui ne compte que quelques 800.000 membres en Ethiopie, développe actuellement de nouvelles initiatives pour gagner à elle les charismatiques.

Des mesures sont prises, a-t-il expliqué, pour que ce mouvement « se développe comme un mouvement propre de l'Eglise catholique ». L'AED apporte son soutien à un programme spécifique de formation des leaders du Renouveau charismatique. Le prélat a indiqué que, grâce aux nouveaux programmes mis en place par l'archidiocèse, les jeunes sont toujours plus intégrés à l'Eglise.

Authenticité

L'archidiocèse a mis en place un plan pastoral sur 5 ans, qui comprend l'envoi de laïcs responsables de l'Eglise dans d'autres pays comme l'Ouganda ou l'Inde « pour observer le mouvement charismatique authentique », a fait savoir l'évêque.

Les groupes charismatiques, a-t-il ajouté, seront invités à enseigner aux leaders à réduire un peu de la « spiritualité malsaine » que l'on peut trouver en leurs membres.

Mgr Matheos a expliqué qu'un problème potentiel est la « sur-émotivité ». « L'Emotion n'est pas mauvaise, Dieu communique également par l'émotion, mais nous ne voulons pas que l'émotion ; nous devons également impliquer l'esprit », a-t-il dit.

Un autre problème, a-t-il ajouté, est que « certaines personnes ont le sentiment que seuls les charismatiques sont sauvés - c'est une façon de penser quelque peu excessive ».

« Le mouvement du renouveau charismatique ne doit pas devenir un ghetto », met en garde le prélat. « Il ne doit pas être exclusif ».

Et Mgr Matheos d'affirmer : « Parfois l'Esprit se révèle dans la manière charismatique, mais il se manifeste aussi autrement. Il faut ouvrir les yeux pour voir l'Esprit conduire l'Eglise dans d'autres activités laïques ».

Selon l'AED, une version revue et élargie du séminaire de la vie dans l'Esprit - un cours d'enseignement charismatique catholique de base - qui inclut l'enseignement dans des domaines où il peut y avoir des doutes, l'eucharistie par exemple, est maintenant utilisée par certains groupes en Ethiopie.