Eucharistie et "Buisson ardent" à la Conférence du Renouveau dans l’Esprit Saint

Proposition d’un projet de "nouvelle évangélisation" basé sur la prière et l’adoration

| 1722 clics

ROME, mercredi 3 novembre 2004 (ZENIT.org) – L’Eucharistie et le projet de prière et d’adoration "Buisson ardent" ont été au centre de la 28ème Conférence des animateurs du Renouveau dans l’Esprit Saint (RdE), réunis à Rimini du 29 octobre au 1er novembre.



Plus de 4.000 responsables du Mouvement catholique, issus des 1.800 groupes et communautés de toute l’Italie, ont participé à la rencontre.

Mais quel est donc le projet "Buisson ardent", et dans quelle mesure le Renouveau dans l’Esprit entend-il le diffuser dans un monde qui semble toujours plus sécularisé ? Zenit a posé la question à Salvatore Martinez, Coordinateur national du RdE.

"Je crois qu’en ces temps l’Esprit Saint appelle le Mouvement à mobiliser à la prière, au-delà des besoins des individus, des familles et des groupes, a être toujours plus un instrument entre ses mains pour l’édification du Royaume de Dieu" affirme-t-il, ajoutant encore : "C’est, d’une façon plus profonde, être une source puissante d’intercession pour l’Eglise et le monde en ces temps tourmentés".

"Je suis en effet persuadé, poursuit Salvatore Martinez, qu’en ce troisième millénaire, la foi aura toujours plus besoin d’être soutenue par une spiritualité charismatique, qui trouve dans la présence imprévisible et irremplaçable de l’Esprit, sa plus grande force d’incidence".

"Au cours de ces dernières années, nous avons expérimenté en Italie, de diverses manières et sous différentes formes, la grâce qui accompagne la diffusion du "Buisson ardent" : journées diocésaines et régionales, veillées, week-end, triduum, semaines de retraite basées sur une prière à la ferveur nouvelle", a-t-il expliqué.

"Nous souhaitons que cette initiative, profondément liée à la spiritualité du Renouveau et grâce à lui, cause d’un nouvel émerveillement dans la présence et dans l’action de l’Esprit, soit diffusée et promue de plus en plus largement comme ‘grâce du réveil’ de la prière dans l’Esprit, patrimoine de toute l’Eglise et pas seulement de notre Mouvement", a-t-il ensuite souligné.

En ce qui concerne la pensée du Souverain Pontife à propos de ce projet, Salvatore Martinez rappelle que le 29 mai 2004, Jean-Paul II a voulu célébrer les Vêpres solennelles de Pentecôte avec le Renouveau dans l’Esprit Saint et qu’à cette occasion, et en présence de plus de 20.000 adhérents au Mouvement, il a adressé dans son homélie, une bénédiction particulière au projet "Buisson ardent" formulant le souhait qu’à travers ce dernier, le Renouveau contribue à diffuser la spiritualité de Pentecôte, précisément au cours de l’Année internationale dédiée à l’Eucharistie.

"A ce propos j’encourage l’initiative dite du ‘Buisson ardent’, promue par le Renouveau dans l’Esprit, rappelle Salvatore Martinez, citant les paroles du Saint-Père. Il s’agit d’une adoration incessante, jour et nuit, devant le Très Saint Sacrement ; une invitation faite aux fidèles à ‘revenir au Cénacle’ afin que, unis dans la contemplation du Mystère eucharistique, ils intercèdent pour la pleine unité des chrétiens et pour la conversion des pécheurs".

"Je souhaite de tout coeur que cette initiative conduise de nombreuses personnes à redécouvrir les dons de l’Esprit, qui trouvent leur source vive dans la Pentecôte" avait conclu Jean-Paul II.

Depuis 1997, dans de nombreux pays du monde et de manière particulière en Europe, la ‘vision’ du ‘Buisson ardent’ a fait son chemin et représente selon le Coordinateur national du Mouvement, "une opportunité authentique pour de nombreuses communautés ecclésiales éteintes, essoufflées dans la prière, peu enclines à l’abandon dans l’Esprit Saint".

A partir du projet "Buisson ardent", le Renouveau dans l’Esprit a publié un livret qui renvoie à un écrit précédent de Kim Collins, (‘Buisson ardent: un retour au Cénacle dans l’adoration et l’intercession, éditions RdE), l’histoire d’une sœur, qui au cours des Journées de la Semaine Sainte de 1997, à Rome, dans la Chapelle du siège national italien du Renouveau dans l’Esprit Saint, fut ‘touchée’ par l’Esprit du Seigneur et invitée à proclamer l’urgence d’un retour au Cénacle à travers l’adoration et l’intercession de toute l’Eglise. Ce livret, conclut Salvatore Martinez, entend représenter un nouvel élan et une aide pratique pour diffuser la ‘chance’ que représente le ‘Buisson ardent’ comme instrument de la nouvelle évangélisation".