Europe : Décès de Mgr Josef Homeyer

Ancien président de la COMECE

| 1775 clics

ROME, Mardi 30 mars 2010 (ZENIT.org) - Mgr Josef Homeyer, évêque émérite de Hildesheim (Allemagne) et ancien président de la Commission des Episcopats de la Communauté européenne (COMECE) s'est éteint ce matin, indique un communiqué de Mgr Adrianus van Luyn S.D.B., évêque de Rotterdam, et actuel président de la COMECE.

Les obsèques de Mgr Homeyer seront célébrées en la Basilique St. Godehard à Hildesheim le 10 avril 2010 à 10h00.

Il rappelle que « Mgr Homeyer avait succédé au Cardinal Franz Hengsbach comme délégué de la Conférence épiscopale allemande auprès de la COMECE en mars 1990 et il a ensuite été pendant 13 ans, à partir de 1993, Président de la COMECE. Avec ses frères évêques, il a conduit la COMECE avec un dévouement indéfectible et un sens précis des signes du temps. Apprécié et très estimé par les évêques et collaborateurs de la COMECE son engagement sans relâche pour une meilleure présence des conférences épiscopales auprès des institutions européennes a porté et porte encore d'innombrables fruits ».

Mgr van Luyn souligne que « dès son arrivée à la COMECE, il avait clairement axé ses préoccupations sur les pays d'Europe centrale et orientale et la coresponsabilité de l'Eglise et des pays formant alors la Communauté européenne pour les aider à préparer leur adhésion ».

« Le défi de conjuguer la liberté avec la solidarité et le sens des responsabilités en politique, en économie et dans la société sont des idées qui constitueront le fil directeur de ses années de présidence à la COMECE », précise l'archevêque hollandais.

Mais il aborde aussi la question des racines chrétiennes de l'Europe : « Convaincu de la nécessité d'affirmer l'héritage chrétien dans le préambule et des valeurs communes comme boussole pour les dispositions politiques et économiques fondamentales dans les Traités européens, il a été à l'origine de l'élaboration de tout un corpus de commentaires catholiques sociaux sur des sujets situés au cœur de la construction européenne ».

Il cite des textes tels que « Vérité, Mémoire et Solidarité - Clés de la Paix et de la Réconciliation » et « Une Union Monétaire Stable - l'Espoir d'une Europe Solidaire » et aussi « Le Devenir de l'Union européenne et la Responsabilité des Catholiques » où il voit « un jalon important », « un texte européen susceptible d'être utilisé par les chrétiens comme base de discussion et source de réflexion sur la signification de la construction européenne ».

Plus encore, estime Mgr van Luyn, Mgr Hofmeyer «  était déterminé à ce que les institutions européennes nourrissent officiellement et naturellement le lien avec leurs sources religieuses et chrétiennes pour assurer la vitalité continue du projet » et, « convaincu de la contribution essentielle de la foi chrétienne au façonnement du projet européen ainsi qu'à la stabilisation et au développement de l'Europe contemporaine » il a cherché « à institutionnaliser le dialogue entre les Eglises et l'Union européenne ».

Un autre pôle de son action a été l'œcuménisme en Europe et le dialogue des religions: « Ses visites annuelles à un Patriarcat orthodoxe étaient ancrées dans la conviction que les deux poumons de l'Europe devraient respirer harmonieusement pour que celle-ci réalise son potentiel politique et culturel. De même, il a défendu la contribution du dialogue interreligieux à la définition de l'Europe de demain ».

Enfin, une source constante d'inspiration a été l'exhortation Apostolique de Jean-Paul II, publiée dans le sillage du premier synode des évêques pour l'Europe : « Ecclesia in Europa » (2003).

Anita S. Bourdin