Europe : état des lieux sur les nouveaux mouvements chrétiens

Rencontre du Comité conjoint CCEE et KEK

Rome, (Zenit.org) | 1312 clics

Le Comité conjoint de la Conférence des Églises d’Europe (KEK) et du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) se réunira à Varsovie auprès du Centre de la Caritas polonaise, du 4 au 6 février 2013 à l'invitation de l'archevêque de Przemyśl, Mgr Józef Michalik, président de la Conférence épiscopale polonaise et Vice-président du CCEE.

La rencontre a lieu sur le thème "Foi et religiosité dans une Europe qui change. Les nouveaux mouvements chrétiens en Europe: défis ou opportunités?"

Elle est « une occasion pour les deux réalités ecclésiales, de réfléchir ensemble sur les changements qui caractérisent actuellement l'homme européen, quant à son rapport avec Dieu et à son expérience religieuse: des changements particulièrement évidents qui se reflètent dans l'accroissement des mouvements évangéliques et pentecôtistes en Europe », explique un communiqué.

« Les deux organismes ont décidé d'approfondir tout particulièrement le rapport, parfois difficile, entre les Eglises 'historiques' et les nouvelles communautés, dont la présence en Europe pose de nouveaux défis ainsi que des opportunités », précise la note.

Le sujet sera développé avec la contribution d’experts, en partant de trois points de vue: « la perspective sociologique et historique », par Mme le prof. Eileen Barker de la London School of Economics et le prof. Stanisław Wargacki SVD de l’Université catholique de Lublin ; « l'expérience que les églises traditionnelles vivent avec la présence des 'nouveaux mouvements' », par le cardinal Angelo Bagnasco, Vice-président du CCEE, avec le métropolite Joseph du patriarcat orthodoxe de Roumanie ; « les défis pastoraux qui se posent », par Mgr Kevin McDonald, et le pasteur Claire Sixt-Gateuille de l'Eglise réformée de France.

Au cours de la rencontre, les participants recevront des informations concernant la situation religieuse et œcuménique en Pologne, de la part de Mgr Krzysztof Nitkiewicz, responsable des relations œcuméniques de la Conférence épiscopale polonaise et du Métropolite Jeremiasz, Président du Conseil des Eglises de Pologne.

Mercredi 6 févier, les travaux s’achèveront dans la matinée par une visite au Musée de l’Insurrection, présidée par deux communications : « L’Année de la Foi, le 50ème anniversaire du Concile Vatican II et le Synode pour la Nouvelle Evangélisation » par Mgr Józef Michalik et « Le rôle de la KEK dans l’Europe qui change – Vision et mission » par l’OKRin Cordelia Kopsch, Vice-président de l’EKD.

Les journées seront rythmées par des temps de prière selon les diverses traditions des confessions chrétiennes présentes à la rencontre

La rencontre se tiendra à huis clos. Les participants pour la KEK seront le métropolite Emmanuel de France, Président KEK, l’évêque Christopher Hill, Église d’Angleterre, Vice Président KEK, OKRin Cordelia Kopsch, EKD United, Allemagne, Vice Présidente KEK, le métropolite Arsenios Kardamakis, patriarcat Œcuménique, le P. Rauno Pietarinen, Église orthodoxe de Finlande, Dr. Joanna J. Matuszewska, Église évangélique réformée en Pologne et le pasteur Claire Sixt-Gateuille, Église réformée de France.

Pour le CCEE, seront présents le cardinal Péter Erdő, archevêque d’Esztergom-Budapest, Président CCEE, le cardinal Angelo Bagnasco et Mgr Józef Michalik, tous deux Vice-Présidents CCEE, Mgr Kevin McDonald, archevêque émérite de Southwark, Mgr Vasile Bizau, évêque de Maramures, le P. Luis Okulik, secrétaire de la Commission Caritas in Veritate du CCEE.

Enfin, les rapporteurs invités seront le  prof. Eileen Barker, professeur à la London School of Economics, le prof. Stanisław Wargacki SVD, professeur à l’Université catholique de Lublin, le métropolite Joseph du patriarcat orthodoxe de Roumanie, Mgr Krzysztof Nitkiewicz, évêque responsable pour les rapports œcuméniques de la Conférence épiscopale polonaise, le métropolite Jeremiasz, président du Conseil des Eglises en Pologne.

Le Comité conjoint, créé en 1972, est la plus haute instance de dialogue entre la KEK et le CCEE. Il se réunit habituellement chaque année et comprend, outre les deux présidences et les secrétaires généraux des deux organismes, quatre membres de la KEK et quatre membres nommés par le CCEE.