Europe/Famille et vie: Les parlementaires "mal informés"

Réunion des présidents des Commissions pour la Famille et la Vie

| 1260 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 12 juin 2003 (ZENIT.org) - Les parlementaires sont mal informés pour ce qui concerne la problématique de la famille et de la vie, remarque le cardinal Trujillo en saluant la publication d'un "lexique" pour préciser la terminologie si importante dans les législations.



Le cardinal Alfonso Lopez Trujillo, président du conseil pontifical pour la Famille, a ouvert mercredi après-midi la réunion des présidents des commissions épiscopales européennes pour la Famille et la Vie, à Rome du 11 juin au 14 juin.

Demain, vendredi, les participants de cette IVe rencontre seront reçus en audience par Jean-Paul II.

La rencontre a pour thème, indique un communiqué du conseil pontifical, "Enjeux et perspectives au début du III millénaire". Elle se propose de "faire le point sur les problématiques et les actions spécifiques des pays européens".

Le magistère de Jean-Paul II, souligne le communiqué, a apporté une contribution importante dans ce domaine de la famille qu'il a placée "au centre de sa catéchèse et de son souci pastoral".

"L'Europe est le continent le plus en péril, soulignait le cardinal Trujillo, parce que, depuis longtemps, la sécularisation a eu une influence négative sur la famille, déjà naturellement très fragile". "L'état de la famille et de la vie dans le monde" était en effet le titre de l'intervention du cardinal Trujillo.

"Il faut une plus grande unité pour que la famille et la vie bénéficient de la contribution culturelle et de l'expérience des centres de recherche", ajoutait le ministre de la famille de Jean-Paul II.

Le congrès s'attachera aussi à analyser "la relation entre famille et société, principalement face à la législation de certains Parlements que l'on peut qualifier d'injuste et de contraire aux droits de l'homme et à ceux de la famille et de la vie, de la conception à la mort naturelle".

"Souvent, les parlementaires sont mal informés et le langage qu'ils utilisent est presque toujours ambigu et incompatible avec la recherche scientifique la plus avancée. C'est pourquoi le conseil pontifical pour la Famille a réalisé un lexique regroupant 78 termes généraux ambigus, visant à éclairer sur les informations scientifiques fondamentales en matière d'anthropologie, de physiologie, de sexualité et de procréation".

Mgr Karl Josef Romer ("Les activités du conseil pontifical de la famille", de 1999 à aujourd'hui), mettait pour sa part la richesse des activités de ce dicastère pour "apporter une réponse adéquate" aux défis complexes de la place de la famille dans le monde actuel.

Mgr Francesco Di Felice a évoqué les publications du conseil pontifical, actuellement diffusées dans le monde entier.