Europe : l'approche positive de l'Eglise

Conclusion de l'Assemblée plénière du CCEE 2013

Rome, (Zenit.org) | 538 clics

Les évêques européens appellent les chrétiens à « affronter les situations difficiles avec un esprit d'ouverture », non pas en étant « superficiels », ou dépourvus de « jugement critique sur le monde », mais en ayant « une approche positive et propositive à l'égard de la réalité et des dynamiques sociales ».

L'Assemblée plénière annuelle des présidents des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) s'est tenue, cette année en Slovaquie, à Bratislava à l’occasion du 1150ème anniversaire de l’arrivée des saints Cyrille et Méthode, sur le thème "Dieu et l’Etat: entre laïcité et laïcisme" (3-6 octobre 2013). (cf. Zenit du 17 septembre 2013)

Selon un communiqué final, les travaux ont été suivis par le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques et par Mgr Mario Giordana, nonce apostolique en Slovaquie. Le pape François a fait parvenir aux participants un message (cf. Zenit du 3 octobre 2013).

Une approche positive et propositive

Les travaux ont été introduits par Mme Emila Hrabovec, professeur d'histoire, qui a présenté les conclusions d'une enquête menée auprès des Conférences épiscopales. M. Francesco d’Agostino, professeur de philosophie du droit, M. Martin Kugler, directeur de l'Observatoire sur la discrimination et l'intolérance religieuse contre les chrétiens en Europe et le cardinal Dominik Duka, évêque de Prague, sont également intervenus.

Le questionnaire, qui portait entre autres sur les thèmes de l’éducation, l’université, l’administration, a mis en relief « l'ingérence d'un certain laïcisme et la tentative de construire une image exclusivement négative de l'Eglise et de la foi », souligne le communiqué.

Pour les évêques, « la réponse de l'Eglise ne peut pas être celle d'une fermeture qui la transformerait en une forteresse au sein de l'Europe… Les chrétiens sont porteurs d'une espérance, d'une expérience et d'un contenu de foi qui est intéressant pour tout le monde ».

Ils appellent les chrétiens à « affronter les situations difficiles avec un esprit d'ouverture aux questions que leur posent les personnes », non pas en étant « superficiels », ou dépourvus de « jugement critique sur le monde », mais en ayant « une approche positive et propositive à l'égard de la réalité et des dynamiques sociales ».

« Une laïcité saine garantit la liberté d'annoncer l'Évangile et la doctrine sociale de l'Eglise, qui est la source du patrimoine d'espérance et d'humanisme qui est à la base du tissu de la civilisation européenne », souligne la note.

La voie du dialogue pour la Syrie

Les présidents des Conférences se sont également exprimés sur des questions « urgentes », comme celle du Moyen-Orient, avec les témoignages de Mgr William Shomali, évêque auxiliaire du Patriarcat Latin de Jérusalem, et d’Ignace Youssif III Younan, patriarche d'Antioche de l'Eglise syriaque.

Les évêques ont formulé le souhait que les initiatives diplomatiques en cours en Syrie « soient efficaces et qu'il n'y ait pas d'hypocrisie parmi ceux qui disent vouloir résoudre le problème ». Selon eux, « la voie du dialogue » doit être empruntée « avec plus de décision » et des décisions politiques « qui puissent conduire à un cessez-le-feu immédiat et à l'interruption de l'entrée d'armes dans le pays » doivent être prises.

Les participants ont abordé « la situation des chrétiens en Bosnie-Herzégovine », d’une « injustice non résolue », demandant « un véritable engagement politique permettant de résoudre le problème ». Ils ont également parlé de l'Eglise en Slovénie.

Evoquant le thème des réfugiés qui arrivent en Europ,e ils ont appelé les Etats à « une solidarité concrète, afin que des situations telle que celle qui vient d’avoir lieu, encore une fois, à Lampedusa, n'aient pas à se reproduire ».

« L'appel à une plus grande solidarité entre pays riches et pays pauvres a clairement retenti », ont –t-il insisté, citant aussi la crise économique : « Souvent les communautés chrétiennes reçoivent une telle quantité de demandes d'aide, qu'elles ne sont pas en mesure de les satisfaire par manque de ressources ».

Accueil de l’Estonie

Les évêques ont confié l’Europe à ses saints co-patrons Cyrille et Méthode, lors d’un pèlerinage à la cathédrale de Nitra, où sont conservées les reliques de Saint Cyrille.

Le Premier Ministre de Slovaquie, M. Robert Fico, était présent à l'ouverture de la rencontre et le Président de la République slovaque, M. Ivan Gasparovic, a reçu les participants, soulignant que la véritable laïcité est celle qui respecte et qui apprécie la dimension religieuse d'une société. Enfin, le vice-président du Parlement slovaque M. Jan Figel, était présent à l'occasion du dîner de clôture de l'Assemblée.

Le CCEE a accueilli un nouveau membre, l'Estonie, représentée par Mgr Philippe Jourdan, administrateur apostolique : il se compose désormais des présidents des 33 Conférences épiscopales présentes en Europe, les archevêques du Luxembourg, de la Principauté de Monaco, de Chypre des Maronites, l’Evêque de Chişinău (Moldavie), l’Evêque éparchial de Mukachevo et par l’Administrateur apostolique d’Estonie.