Europe : la catéchèse, c'est l'expérience de Dieu

Clôture du XIIème congrès européen pour la catéchèse

| 1292 clics

Anne Kurian

ROME, mardi 15 mai 2012 (ZENIT.org) – La catéchèse n’est pas un « endoctrinement », c’est « l’expérience de Dieu », souligne un communiqué à l’issue du XIIème Congrès européen pour la catéchèse. L’important c’est de construire une « amitié avec Jésus Christ ».

Le congrès, organisé par le Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE), a eu lieu à Rome, du 7 au 10 mai 2012. Quelque 60 délégués, parmi lesquels des évêques, experts et directeurs nationaux, responsables de la catéchèse dans les Conférences épiscopales en Europe, ont travaillé sur « l’initiation chrétienne dans la perspective de la nouvelle évangélisation avec une attention particulière consacrée aux enfants et aux jeunes de 7 à 16 ans ».

Les participants ont mis en lumière, rapporte le communiqué, que l’initiation chrétienne fait « partie intégrante » de la nouvelle évangélisation « des jeunes, de leurs parents et de la communauté toute entière » : ils recommandent donc d’établir un lien entre la nouvelle évangélisation et « la transmission du contenu et de l’expérience de la foi ».

La catéchèse, rappelle le texte, « n’est pas un endoctrinement » mais c’est « l’expérience de Dieu ». Même l’enfant, précise-t-il, est « ouvert au transcendant » et peut donc vivre une « amitié avec Jésus Christ ».

En outre, plus qu’une « transmission des concepts », la catéchèse permet également de faire « l‘expérience de la rencontre avec l’art chrétien, fruit d’une foi vécue et capable de transmettre la beauté de Dieu ».

Si les catéchistes sont « réalistes », conscients des difficultés pour transmettre la foi aujourd’hui, ils sont aussi « enthousiastes » et ce sont des « communicateurs passionnés de l’Evangile », continue la même source : il n’est d’ailleurs possible de « communiquer la foi » que si on « vit cette foi ».

Pour les participants, l’initiation chrétienne est « une expérience personnelle », mais elle doit être vécue dans une communauté, car « c’est la communauté qui catéchise ».

En ce sens, la catéchèse « implique tout le monde » : les catéchistes et les personnes catéchisées sont à la fois « les acteurs et les objets de la catéchèse ».