Europe : « La famille, pilier du modèle social européen »

Résolution au Parlement européen

| 2030 clics

ROME, Mardi 3 avril 2007 (ZENIT.org) – « La famille est le pilier du modèle social européen » : plus de 20 associations signent au Parlement européen une résolution sur la famille en Europe, fruit d’un mouvement international familial sans précédent, qui se consolide, annonce l’agence vaticane Fides.



« Un mouvement international familial sans précédent se consolide en Europe », souligne Lola Velarde, présidente du Réseau européen de l’Institut de politique familiale.

Plus de 1.000 ONG internationales de 60 pays ont en effet participé à la manifestation pour la famille du 18 juin 2005 à Madrid (Espagne), et « les différentes associations internationales ont ressenti l’urgence d’une structuration et d’une coordination entre tous ».

Un des derniers fruits de cette mobilisation a été la signature, au siège du Parlement européen, par 20 fédérations, confédérations, associations et eurodéputés, d’une « Résolution sur la famille en Europe » intitulée : « La famille est le pilier du modèle social européen », et qui reconnaît à la famille le rôle de « fondement de la société ».

La signature de cette résolution a eu lieu le 28 mars dans le cadre d’un séminaire préparatoire au IVe Congrès mondial de la famille qui aura lieu du 11 au 13 mai à Varsovie (Pologne).

Pour cette raison, un Séminaire a été présidé, au Parlement européen, par la députée européenne grecque et présidente du groupe « Famille et protection de l’enfance » du Parlement, Mme Marie Panayotopoulos-Cassitou.

Cette réunion était organisée avec la collaboration de la Fondation européenne et de l’Association féminine européenne et de nombreux parlementaires européens, et différentes associations qui travaillent dans le domaine de la famille y ont participé.

La résolution reconnaît six principes de base de la famille, à commencer par le fait que le mariage est le fondement de la famille, par conséquent « la reconnaissance juridique de formes différentes de famille affaiblirait les bases nécessaires à l’équilibre de la société ».

La famille garantit les droits des enfants, tel est le second principe de base reconnu : c’est-à-dire la reconnaissance du droit à la vie depuis la conception jusqu’à la mort naturelle, et du droit d’être accueilli et éduqué par son père et par sa mère.

En outre, la famille est la place où l’on vit la complémentarité homme-femme, et l’on rappelle que « l’égalité homme-femme doit être réaffirmée et réalisée, mais sans nier les différences ».

Le quatrième principe de base est la famille, fondement de la société, parce qu’elle est « le premier lieu d’accueil de la vie; le lieu de la transmission des valeurs matérielles, morales, culturelles et spirituelles; le lieu des premières expériences de la vie en société; celui de la solidarité entre ses membres et entre les générations ».

La famille soutient également le lien social et la solidarité entre les générations.

Et, enfin, la famille est un investissement économique et social, car « la famille rend service à toute la société et assure sa survie et son avenir ».

La résolution demande donc que « toutes les décisions européenne prennent en considération la perspective de la famille puisque la famille est le pilier du modèle social européen ».