Europe : Le card. Sodano recommande la "méthode du dialogue"

50 000 pèlerins au "Katholikentag" de la "Mitteleuropa"

| 719 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 25 mai 2004 (ZENIT.org) – Le cardinal Sodano recommande la "méthode du dialogue" dans l’évangélisation dans l’Est du continent européen.



Le cardinal secrétaire d’Etat Angelo Sodano était en effet l’envoyé spécial de Jean-Paul II pour le "Katholikentag" de la "Mitteleuropa" qui s’est tenu à la fin de la semaine dernière au sanctuaire marial autrichien de Mariazell. Le sanctuaire est marqué par une présence bénédictine très ancienne: il fêtera ses 850 ans en 2007.

Le rassemblement de deux jours avait pour thème "Le Christ, espérance de l’Europe". Ce "pèlerinage des peuples" a rassemblé 50 000 fidèles de huit pays : Autriche, Bosnie-Herzégovine, Croatie, République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie, et Slovénie. Radio Vatican était également présente.

Le cardinal Sodano faisait observer dans son homélie qu’"hier" les chrétiens se trouvaient devant le défi du nazisme et du communisme, aujourd’hui devant le laïcisme, qui tente d’offusquer la présence chrétienne dans la vie publique, comme le montre "la discussion actuelle sur la traité constitutionnel de l’union européenne".

Ce pèlerinage, a affirmé le cardinal constitue une "action de grâce" au Christ qui a soutenu "les Eglises de l’Europe centrale à l’heure de la persécution". C’est aussi, ajoutait le secrétaire d’Etat, "une action de grâce pour le don de la liberté religieuse retrouvée". Et celle-ci permet aux chrétiens de "contribuer à la paix sociale", par "la méthode du dialogue fraternel avec chacun", alors que les haines et la nationalisme ont laissé des blessures profondes dans ces régions.

Le message conclusif de ce pèlerinage sera lu à la Pentecôte, le 30 mai, dans les paroisses.

Le pèlerinage comportait des activités spéciales pour les jeunes, engagés dans la prière pour ce rassemblement depuis le 25 février: chaque jour, ils portaient dans la prière un des 25 pays de l’Union. Ils ont fait une neuvaine depuis le 13 mai, pour une Europe chrétienne, sans intolérance ni xénophobie ni préjugés.