Europe: le droit à la vie de chaque être humain

Initiative citoyenne: "L'Un de Nous"

Rome, (Zenit.org) | 1036 clics

Le Conseil pontifical pour la famille présente l"initiative citoyenne européenne "L'Un de Nous".

Une requête a été présentée auprès de l’Union Européenne pour pouvoir procéder à la collecte des adhésions nécessaires afin que le thème de la reconnaissance de la dignité humaine et le droit à la vie de chaque être humain depuis sa conception soit traité lors d’un débat approprié auprès des institutions européennes. La requête a été accueillie le 11 mai dernier et aura jusqu’au 11 mai 2013 pour collecter les adhésions d’au moins un million de citoyens de sept pays européens.

Une occasion importante pour susciter un véritable réveil de la conscience des peuples européens. L’objectif des organisateurs de l’initiative est, en effet, de dépasser largement le million d’adhésions et d’impliquer tous les vingt-sept pays européens dans ce qu’ils considèrent non seulement une nécessité mais une véritable urgence.

L’intention est d’accompagner la collecte des adhésions dans tous les états de l’Union Européenne avec de nombreuses activités éducatives et culturelles, marquées par l’unité et la collaboration de toutes les associations et mouvements d’inspiration chrétienne, une unité de volonté tellement forte et visible qu’elle fasse naître un dialogue sincère et constructif entre tous les hommes.

L’Union Européenne ne peut pas changer les lois des états sur les matières qui regardent la vie naissante, mais elle-même peut se comporter de façon cohérente avec le principe de l’égale dignité de tout être humain depuis sa conception, dans toutes les activités qu’elle promeut directement comme la recherche scientifique, l’aide au développement, la santé etc.

Les promoteurs de l’initiative ont constitué, pour la collecte des adhésions, un comité d’organisation avec 41 représentants de 21 mouvements pour la vie appartenant à 20 nations européennes, mais ils estiment qu’il est indispensable d’obtenir la “mobilisation générale de tout le peuple de la vie” comme demandée par Jean-Paul II dans l’encyclique Evangelium vitae (n. 95). Un vrai renouveau civil et moral en ce moment de crise, de confiance, de résignation peut commencer à partir là : donner une “voix forte” aux sans voix.

(http://www.familiam.org/pls/pcpf/V3_S2EW_CONSULTAZIONE.mostra_pagina?id_pagina=3208)