Europe : les évêques disent « Non » à la guerre

Déclaration du card. Erdő (CCEE) et de Mgr Hill (CEC)

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 947 clics

Les évêques d’Europe disent « Non » à la guerre, au nom des souffrances déjà endurées par le peuple syrien. Ils invitent à la négociation et au dialogue : « Il n’est jamais trop tard pour construire l’avenir ensemble. »

Le Conseil des conférences épiscopales européennes (CCEE) et la Conférence des Eglises européennes (CEC) publient ce 6 septembre une déclaration commune intitulée « Ensemble pour la paix », avec pour logo un panneau de signalisation blanc cerclé de rouge portant en noir le mot « War » barré, et « together for peace ».

Elle est signée par le cardinal Péter Erdő, archevêque d’Esztergom-Budapest et président du CCEE, et par Mgr Christopher Hill, évêque –anglican - de Guildford président de la CEC. Le texte est disponible en anglais, espagnol et italien. Voici notre traduction, rapide, de travail, de l’anglais.

Déclaration du CCEE et de la CEC

Face à la souffrance, la destruction et la mort que le noble peuple syrien endure depuis trop longtemps, nous réaffirmons notre « Non » à la guerre.

Nos pensées sont spécialement en ce moment avec les fidèles chrétiens et leurs familles qui ont été particulièrement affectées par le conflit en Syrie, du fait des massacres et d’un exode massif qui risque de balayer plus de mille ans de présence dans cette région du monde.

Nous sommes conscients que la vraie paix ne peut venir que de Dieu. C’est à Lui qui nous devons confier le cœur angoissé de l’humanité, c’est Lui que nous devons prier pour notre paix intérieure et pour celle des peuples en conflit.

Nous invitons tous les fidèles de nos Eglises en Europe à s’unir à nous et à la communauté internationale le jour de prière et de jeûne pour la paix en Syrie, proposé par le pape François, samedi 7 septembre.

A toutes les nations, spécialement celles qui sont réunies à Saint-Pétersbourg pour le G20, nous voulons adresser un nouvel appel,  avec l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, avec le pape François, et beaucoup d’autres leaders de nos Eglises, à privilégier la voie du dialogue plutôt que les armes.

Nous exhortons chacun à se tourner vers Dieu pour prendre le chemin qui conduit à la fin des hostilités, en abaissant les armes, et en ouvrant le chemin de la négociation, du dialogue, de la réconciliation et de la paix.

Il n’est jamais trop tard pour construire l’avenir ensemble. Cette paix tant désirée ne peut être atteinte qu’ensemble, jamais par la domination de l’un sur l’autre.

Nous sommes sûrs qu’avec l’aide de Dieu le bon sens peut l’emporter, et conduire à la coexistence pacifique, côte-à-côte, dans la vérité, la justice, l’amour, la liberté et le respect de toutes les minorités, spécialement les chrétiens du pays.

Cardinal Péter Erdő, archevêque d’Esztergom-Budapest et président du CCEE

Mgr Christopher Hill, évêque de Guildford président de la CEC