Evangélisation et communion supposent communication

La pastorale de la communication selon le P. Lombardi

| 1921 clics


ROME, Mardi 3 novembre 2009 (ZENIT.org) - Pour qu'il puisse y avoir communion dans l'Eglise, il est fondamental qu'il y ait communication, estime le père Federico Lombardi s.j., directeur de la salle de presse du Saint-Siège.

Dans le dernier numéro d'« Octava Dies », le bulletin hebdomadaire du Centre de télévision du Vatican, dont il est le directeur, le porte-parole du Saint-Siège consacre son éditorial aux travaux de l'assemblée plénière du Conseil pontifical pour les communications sociales, qui a eu lieu au Vatican du 26 au 29 octobre derniers, pour avancer dans la rédaction d'un prochain document sur la pastorale de la communication. 

La rencontre a été marquée, relève-t-il, par des « affirmations fortes et denses », répétées à plusieurs reprises lors des travaux, comme « l'Eglise est communication » et « la communion est le fruit de la communication ».  

« Ce n'est pas tant de la fascination que suscitent les nouveaux outils de communication que doit partir chaque réflexion, chaque projet, mais plutôt de la nature et de la mission  propres à l'Eglise, qui naît de l'annonce de la Parole de Dieu et grandit comme communauté, appelée à son tour à annoncer », ajoute-t-il.

En effet, reconnaît-il, « la communication envahit toute la vie de l'Eglise, l'activité de ses membres, qu'ils soient pasteurs ou fidèles ».

« Et si l'on veut que le message arrive aux personnes de notre temps, en particulier aujourd'hui aussi aux jeunes, aux 'générations du numérique' comme on les appelle désormais, la communication de l'Eglise doit s'incarner avec courage dans les nouveaux langages, doit savoir tenir compte des nouvelles techniques et des nouveaux comportements psychologiques ».

Le pape l'a dit dans son discours de clôture, rappelle le père Lombardi, en « évoquant le défi de 'garder intact le contenu de l'Evangile', mais de 'le rendre compréhensible par des moyens et des outils qui collent à la mentalité et aux cultures d'aujourd'hui' ».

« Donc utiliser les nouvelles technologies et les modalités médiatiques dans le village mondial ; et le faire avec autant de passion, d'intelligence et d'engagement, que l'on est convaincu d'avoir une Parole précieuse à transmettre ; une Parole inépuisable et si belle, qu'elle pourra inspirer sans fin chaque nouvelle expression de créativité et donner de la dignité à chaque nouveau langage ».  

« Il est important qu'aujourd'hui, dans cette société de la communication, tous dans l'Eglise nous en prenions conscience », conclut le père Lombardi.