Evêque catholiques et métropolites orthodoxes reçus par le pape

Respect mutuel et témoignage commun

| 1568 clics

ROME, Mercredi 23 novembre 2011 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI a reçu ce matin une commission mixte de dignitaires catholiques et orthodoxes. Une rencontre qui, selon le cardinal Péter Erdő, « confirme le respect mutuel » des deux Eglises et augure d’un témoignage commun face au monde.

Ce 23 novembre, une délégation d’évêques catholiques latins et de métropolites  orthodoxes, a présenté au pape une édition des Actes du second forum européen Catholique-Orthodoxe (Rhodes, 18-22 Octobre 2011) sur le thème des relations entre l’Eglise et l’Etat. La délégation était accompagnée par la présidence du Conseil des conférences épiscopales européennes (CCEE).

Le cardinal Péter Erdő, archevêque d’Esztergom-Budapest et président du CCEE, a fait le bilan de cette rencontre avec le pape. Selon lui, elle « confirme le respect mutuel et le désir de l’Eglise catholique et des Eglises orthodoxes en Europe de continuer le travail à l’unisson »

Les deux Eglises peuvent ainsi, a-t-il ajouté, « témoigner ensemble de l’Evangile du Christ » et « promouvoir la conscience et le respect pour les valeurs desquelles le christianisme est porteur dans une Europe marquée par la sécularisation et la recherche de son identité ».

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a également participé à l’audience. Il a adressé à Benoît XVI les salutations du patriarche Kirill de Moscou et de toute la Russie.

Ces dernières années, la conscience de la nécessité d’un travail commun entre les Eglises orthodoxes et l’Eglise catholique latine en Europe s’est accrue, comme en témoignent les réactions de Benoît XVI et des leaders des Eglises orthodoxes devant cette initiative œcuménique.

Le premier forum européen Catholique-Orthodoxe avait eu lieu à Trente (Italie) en décembre 2008 sur le thème de la famille. Ce forum n’a pas l’intention de remplacer la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe, qui existe depuis 1980.

“Le but de cette opportunité de dialogue”, a expliqué le métropolite Gennadios de Sassima du patriarcat œcuménique de Constantinople, “n’est pas de discuter de questions théologiques, qui sont traitées à un autre niveau. Notre tâche est plutôt de se concentrer sur des questions anthropologiques d’importance cruciale pour le présent et l’avenir de l’humanité. Le but de ce forum est de définir des positions communes sur des questions sociales et morales. En s’impliquant dans cet échange, nous nous aidons les uns les autres à réaliser combien nos morales et sociales sont proches. En même temps, nous mettons le monde au courant de nos préoccupations”.

Un troisième forum aura lieu à l’invitation du cardinal patriarche de Lisbonne, José da Cruz Policarpo, dans la capitale portugaise du 5 au 8 Juin 2012.

A. K.