Evêques des Etats-Unis: "En toi, Seigneur, mon refuge"

Prière pour les terroristes

| 373 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 11 septembre 2001 (ZENIT.org) - Les évêques des Etats-Unis invitent les fidèles à la prière, redisant, dans un communiqué ces versets du psaume 71:


"En toi, Seigneur, j´ai mon refuge...
Tends vers moi l´oreille et sauve-moi,
Car mon rocher, mon rempart c´est toi".

Les évêques disent aussi prier pour les terroristes: "Puissent-ils se rendre compte, enfin, qu´une telle violence crée non la justice mais une injustice plus grande". Ils invitent les Américains à ne pas laisser enter en eux cette haine qui a guidé les terroristes et à ne pas faire de clichés raciaux, religieux, ethniques, pour des actes qui ne viennent que d´une poignée de terroristes irrationnels.

Le comité administratif de la conférence des évêques catholiques a publié en effet un communauté à la suite de la "tragédie nationale" qui a frappé New York et Washington.

"C´est un jour de tragédie nationale, disent les évêques. Bien que nous n´en connaissions pas exactement l´ampleur, nous pleurons ceux qui ont perdu la vie et nous prions pour leur repos éternel et pour la consolation des familles. Nous prions pour que les victimes survivantes sachent que Dieu est avec elles dans leur souffrance. Nous prions pour ceux qui assurent les secours et soignent les blessés. Nous prions pour que dans notre communauté nationale nous nous apportions un soutien mutuel dans les jours qui viennent au fur et à mesure où nous nous rendrons compte de l´énormité de ce qui est arrivé.

Nous exprimons notre soutien à notre président et aux autres responsables du gouvernement, à la fois au niveau national et local, qui portent une terrible responsabilité dans la gestion du lendemain de ces événements incroyables. Ils sont tout spécialement dans nos prières.
Si, comme il semble, cette tragédie est le résultat d´actes de terrorisme; nous prions pour ceux dont la haine est devenue si grande qu´ils sont décidés à s´engager dans des crimes contre notre commune humanité. Puissent-ils se rendre compte, enfin, qu´une telle violence crée non la justice mais une injustice plus grande.

Vendredi et samedi, nous célébrons la Fête du Triomphe de la Sainte Croix et ensuite nous honorerons notre Mère Bénie, sous le titre de Notre Dame des Douleurs. Ce sont des jours particulièrement adéquats pour que les Catholiques réfléchissent sur les chemins sur lesquels nous sommes appelés à prendre notre Croix et à suivre le Seigneur.

Nous appelons nos concitoyens à renouveler leur confiance en Dieu et à se détourner des fruits amers de ce type de haine qui est la source de cette tragédie. Ne nous laissons pas entraîner à des stéréotypes ethniques, religieux ou nationaux, à cause d´actes qui sont dus à un petit nombre de terroristes irrationnels".