Evêques : Renforcer la collaboration Afrique-Europe 

Une nécessité face aux défis d’aujourd’hui

| 1611 clics

ROME, Mardi 16 novembre 2010 (ZENIT.org) - « Communion, collaboration et solidarité pastorale », sont les trois comportements à avoir face aux « nouvelles situations de la mission ad gentes », soulignent les évêques d'Afrique et d'Europe à l'issue de quatre jours de discussions à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Le séminaire, organisé du 10 au 14 novembre, était présidé par les cardinaux Josip Bozanić, archevêque de Zagreb (Croatie) et vice-président du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) et Théodore Adrien Sarr, archevêque de Dakar (Sénégal).

Dans leur message final, les évêques passent en revue les défis qui se présentent aux Eglises d'Afrique et d'Europe, concernant les échanges de prêtres et d'agents pastoraux, la formation et les vocations et objets des travaux de la rencontre.

« Au cours de nos discussions et de nos échanges, nous avons reconnu le besoin de mieux préparer nos prêtres et nos religieux pour leur assurer les compétences intellectuelles, pastorales, psychologiques et spirituelles dont ils ont besoin pour le travail de la nouvelle évangélisation, tels que l'exigent les défis d'aujourd'hui », est-il écrit dans le message.

En ce qui concerne l'envoi de missionnaires partout où cela est nécessaire, les évêques recommandent « un renforcement de la coopération entre les évêques d'Afrique et d'Europe dans le domaine de la formation et le partage du personnel pour les divers apostolats », et proposent, dans cette perspective, l'élaboration de « conventions et contrats écrits qui prennent en considération tout ce qui est nécessaire au bien-être des prêtres, dans la mesure du possible ».

Au cours de cette rencontre, les évêques ont prié pour la paix dans les pays du continent africain, notamment au Soudan et en République démocratique du Congo, et ont adressé un message aux membres du G20, rappelant que leurs débats ne devaient pas « se limiter à organiser le sauvetage des monnaies et des ressources financières » des pays, mais « conduire à un engagement sérieux et sincère pour soutenir les individus et les peuples qui n'ont aucune possibilité de profiter de la croissance des économies fortes ».

Le séminaire s'est achevé par la célébration de l'Eucharistie dans la cathédrale d'Abidjan le dimanche 14 novembre 2010.