Exhortation de Benoît XVI aux consacrés : Ecoutez la Parole de Dieu !

Vêpres pour la Journée mondiale de la Vie consacrée

| 2466 clics

ROME, Jeudi 3 février 2011 (ZENIT.org) - Benoît XVI invite les consacrés du monde à l'écoute de la Parole de Dieu, « parce que toute sagesse de vie naît de la Parole de Dieu ».

A l'occasion de la XVe Journée mondiale de la Vie consacrée, le pape Benoît XVI a en effet présidé les vêpres, le 2 févier, en la basilique vaticane en présence des personnes consacrées présentes à Rome (des Instituts de vie religieuse, sociétés de vie apostolique, Instituts séculiers, Ordo Virginum, ou personnes consacrées par un vœu privé). Les vêpres ont commencé par l'adoration eucharistique et se sont achevées par le salut du Saint-Sacrement.

« Chers frères et sœurs, a exhorté Benoît XVI, écoutez assidûment la Parole, parce que toute sagesse de vie naît de la Parole du Seigneur ! Scrutez la Parole, par la lectio divina, car la Vie consacrée 'naît de l'écoute de la Parole de Dieu et accueille l'Évangile comme règle de vie. Vivre à la suite du Christ, chaste, pauvre et obéissant, est ainsi une "exégèse" vivante de la Parole de Dieu. L'Esprit Saint, grâce auquel la Bible a été écrite, est le même Esprit qui éclaire d'une lumière nouvelle la Parole de Dieu aux fondateurs et aux fondatrices. D'elle tout charisme est né et d'elle, toute règle veut être l'expression, en donnant vie à des itinéraires de vie chrétienne caractérisés par la radicalité évangélique' (Exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini, 83) ».

Dans son homélie, Benoît XVI a souligné que lors de la Présentation de l'Enfant Jésus au Temple de Jérusalem - 40 jours après sa naissance - par Marie et Joseph, ses parents « accomplissent l'obéissance à la Loi » : la Présentation « inaugure les temps derniers du salut ».

Le Temple est alors visité par de nombreuses personnes qui « ont le désir de rencontrer le Dieu saint d'Israël », mais seuls le vieillard Siméon et la prophétesse Anne, « conduits par l'Esprit Saint » comprennent que « dans cet enfant se trouve l'accomplissement de leur longue attente et vigilance ».

Benoît XVI souligne le rapport entre l'Ancienne et la Nouvelle Alliance en ces termes : « Tous deux contemplent la lumière de Dieu qui vient éclairer le monde, et leur regard prophétique s'ouvre à l'avenir, comme annonce du Messie : « Lumière qui se révèle aux Nations » (Lc 2,32). Dans l'attitude prophétique des deux vieillards c'est toute l'Ancienne Alliance qui exprime sa joie de la rencontre avec le Rédempteur. A la vue de l'Enfant, Siméon et Anne ont l'intuition que c'est justement lui qui est Attendu ».

Puis Benoît XVI souligne que la fête de la Présentation constitue « une éloquente icône du don total de sa vie pour ceux qui, hommes et femmes, sont appelés à reproduire dans l'Eglise et dans le monde, par les conseils évangéliques, « les traits caractéristiques de Jésus, chaste, pauvre et obéissant » (Exhortortation apostolique post-synodale Vita consecrata, 1).

C'est pour cette raison, a-t-il souligné, que Jean-Paul II a choisi cette fête pour célébrer la Journée mondiale de la Vie consacrée. Le pape a aussi saisi cette occasion pour saluer le nouveau préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés apostoliques, Mgr João Braz de Aviz.

De cette fête le pape souligne d'abord le symbolisme de la Lumière qui rayonne sur Marie, Joseph, Siméon et Anne et « à travers eux », sur tous. Il rappelle que la vie consacrée est « amour de la beauté divine », la « philocalie ».

Il souligne ensuite l'aspect « prophétique », donné par l'Esprit Saint : « En contemplant l'Enfant Jésus, Siméon et Anne entrevoient son destin de mort et de résurrection pour le salut de tous les peuples et ils annoncent ce mystère comme salut universel ». Le pape en tire cette conséquence pour la vie consacrée : « la vie consacrée est appelée à ce témoignage prophétique, liée à sa double aptitude contemplative et active. Il est en effet donné aux consacrés de manifester le primat de Dieu, la passion pour l'Evangile, mis en pratique comme une force de vie et annoncé aux pauvres et aux laissés-pour-compte de la terre ».

Troisième aspect : « l'icône évangélique de la Présentation de Jésus au Temple manifeste la sagesse de Siméon et d'Anne, la sagesse d'une vie consacrée totalement à la recherche du visage de Dieu, de ses rêves, de sa volonté ; une vie consacrée à l'écoute et à l'annonce de sa Parole ». « La vie consacrée, a ajouté le pape, est dans le monde et dans l'Eglise un signe visible de cette recherche du visage du Seigneur, et des voies qui conduisent à Lui (cf. Jean 14, 8) ».

Dans la société d'aujourd'hui, le pape recommande aux consacrés un « témoignage chrétien lumineux et cohérent » et un « effort éducatif toujours plus attentif et généreux ».

« Que votre action apostolique, en particulier, chers frères et soeurs, devienne un engagement de vie qui accède avec une passion persévérante à la Sagesse comme vérité et comme beauté 'splendeur de la vérité' ».

Benoît XVI a conclu en confiant les consacrés du monde à la Vierge Marie :

« O Marie, Mère de l'Eglise,

je te confie toute la vie consacrée,

afin que tu lui obtienne la plénitude de la lumière divine :

vivante dans l'écoute de la Parole de Dieu,

dans l'humilité de la suite de Jésus ton Fils et nostre Seigneur,

dans l'accueil de la visite de l'Esprit Saint,

dans la joie quotidienne du Magnificat,

afin que l'Eglise soit bâtie sur la sainteté de vie,

de tes fils et de tes filles,

dans le commandement de l'amour. Amen. »

Anita S. Bourdin